Version classiqueVersion mobile

Montréal et Toronto

 | 
Michel Boisvert

Chapitre 1. Des éléments contextuels

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les centres-villes de Montréal et de Toronto ont tous les attributs des centres-villes nord-américains : un grand nombre de gratte-ciel, un district financier et un quartier des spectacles bien identifiés, plusieurs immeubles à caractère patrimonial sauvegardés, un réseau très développé de transport collectif, incluant des nœuds majeurs d’interconnexion. Les deux villes partagent aussi un atout supplémentaire quasi exclusif : un réseau piétonnier protégé, implanté principalement en souterrain. On estime qu’environ 240 000 personnes utilisent chaque jour le RÉSO montréalais et autour de 300 000 personnes le PATH torontois, autant dire une large majorité de ceux qui, chaque jour de la semaine, se trouvent au centre-ville, que ce soit pour y travailler, y étudier, y magasiner ou tout simplement parce qu’ils y résident.

À la fin de 2007, on estimait à 29,7 kilomètres la longueur du RÉSO et à 27 kilomètres celle du PATH. Le nombre d’immeubles raccordés, 92 dans le premier cas et ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

leslibraires.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search