Version classiqueVersion mobile

Architecture de paysage du Canada

 | 
Ron Williams

Quatrième partie. Naissance d’un paysage moderne : de 1945 à aujourd’hui

23. Reflets paysagers d’une mosaïque multiculturelle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

23.1 La « Porte de l’Intérêt Harmonieux » à l’entrée du quartier chinois à Victoria, Colombie-Britannique, construite en 1981. Ce portail a figuré, en compagnie de sept autres portails de quartiers chinois canadiens, dans une série de timbres-poste émis par Postes Canada en 2013.

Image

Lors de l’adoption de la Loi sur le multiculturalisme canadien en 1988, le gouvernement du Canada a déclaré que « le multiculturalisme est une caractéristique fondamentale de l’identité et du patrimoine canadiens et constitue une ressource inestimable pour l’avenir du pays »1.

L’ampleur de cette diversité culturelle est impressionnante : 4,8 millions d’immigrants – 224 000 par an, en moyenne, de pays et de convictions religieuses très variées – sont rentrés au Canada pendant les 15 années précédant 20062. L’acceptation de ces nouveaux venus dans la société canadienne, ainsi que celle de leurs prédécesseurs, semble en général bien progresser, et bien qu’ils se soient, pour la majorité, intégrés...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search