Version classiqueVersion mobile

Architecture de paysage du Canada

 | 
Ron Williams

Quatrième partie. Naissance d’un paysage moderne : de 1945 à aujourd’hui

19. De nouveaux paysages dans le meilleur des mondes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

19.1 Résidence et jardin terrasse de B.C. Binning, West Vancouver, Colombie-Britannique, vers 1951.

Image

En 1945 au Canada, il est rapidement devenu évident que le « paysage social » d’après-guerre serait fondamentalement différent de tout ce qui avait précédé et qu’il allait falloir, pour y répondre, créer de nouveaux paysages physiques.

Après 15 ans de crise économique et une guerre, pendant laquelle l’économie civile avait été mise en veilleuse, l’immense capacité productive du pays était désormais prête à fournir les produits de la paix, ce qui a mené à un boom économique remarquable. Dans les villes et villages canadiens, tout était à faire. Presque aucun développement privé n’avait été réalisé depuis 1930, bien que le secteur public se soit distingué, pendant la Grande Dépression, par des projets d’importance sociale et de qualités environnementales et esthétiques remarquables (voir chapitre 18). Les centres-villes étaient sérieusement détériorés. Le retour au pays de...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search