Version classiqueVersion mobile

Architecture de paysage du Canada

 | 
Ron Williams

Troisième partie. Innovations paysagères en temps d’épreuves : 1914–1945

15. Paysages du souvenir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

15.1 Alex Colville, Main Street (Rue Principale), 1979.

Image

Au centre du square public, dans l’axe central de la rue principale ou à un point clé dans le parc longeant la rivière, on trouve sur le site le plus stratégique de presque chaque ville et village du Canada un monument érigé en l’honneur des soldats canadiens ayant servi pendant la Première Guerre mondiale1. Les centres urbains du pays ont été marqués de façon permanente par cette guerre, non pas par des bombes puisque aucune n’est tombée sur le sol canadien, mais par ces milliers de monuments, érigés pour la plupart dans les années 1920 et toujours très présents. Aucun autre type de monument n’a remplacé ou affaibli leur importance pendant les neuf décennies qui ont suivi leur création.

Majestueux ou humbles selon les cas, ils continuent de jouer un rôle important dans la structure publique des villes et villages, leur message étant toujours aussi intelligible, même si certains aspects de leur symbolisme et de le...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search