Version classiqueVersion mobile

Architecture de paysage du Canada

 | 
Ron Williams

Deuxième partie. Défis d’un paysage urbain et industriel

14. Paysages de la Belle Époque

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pendant les années qui ont précédé la Première Guerre mondiale, le Canada a bénéficié d’une longue période de paix et de prospérité qui s’est reflétée dans ses paysages ruraux et urbains. Les problèmes rencontrés par les villes canadiennes au XIXe siècle n’avaient pas disparu, mais il y régnait une certaine stabilité et cohérence. Des villes de taille moyenne et certains secteurs des grandes villes fournissaient un environnement de qualité. Parmi leurs composantes majeures, on retrouvait une trame de rues claires et spacieuses, une place centrale encadrée par des édifices publics de belles proportions et un parc urbain aménagé en bordure d’un lac, sur les berges d’une rivière ou près du bassin d’une station de pompage d’eau. Ce parc, souvent situé à proximité de l’usine qui employait un bon nombre de habitants et qui ajoutait à la quantité croissante de produits manufacturés au Canada, était propice à accueillir une foire agricole ou industrielle, une fête foraine ou des festivals a...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search