Version classiqueVersion mobile

Architecture de paysage du Canada

 | 
Ron Williams

Deuxième partie. Défis d’un paysage urbain et industriel

7. La transformation du paysage rural

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

7.1 William Kurelek, Prairie Farm, 1976. Cette peinture figurait sur la couverture du livre de W.O. Mitchell Who Has Seen the Wind, publié en 1947. L’image illustre une brève vignette dans cette histoire classique d’un petit village agricole de l’Ouest canadien.

Image

Dans un discours prononcé en 1893, l’historien Frederick Jackson Turner décrivait le déplacement graduel vers l’Ouest de la frontière américaine comme une ligne de démarcation entre le territoire occupé par les fermes et les villages des nouveaux colons et celui où vivaient des Autochtones et les quelques explorateurs qui faisaient la traite des fourrures1. Turner tirait de ce déplacement plusieurs conclusions – quelquefois controversées – sur la nature de la civilisation américaine. Ses réflexions peuvent s’appliquer au Canada, où chaque région a tour à tour connu ce glissement de la ligne dynamique de la frontière2, toujours marqué par un même mécanisme d’action et de réaction. Les nouveaux venus ont exploit...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search