Version classiqueVersion mobile

Architecture de paysage du Canada

 | 
Ron Williams

Première partie. Héritage paysager autochtone et colonial

4. Terre sainte au Nouveau Monde

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

4.1 Croquis de Saint-Siméon sur le fleuve Saint-Laurent, région de Charlevoix, Québec.

Image

4.2 Seigneuries et villes de la Nouvelle-France, 1663–1760.

Image

Le fleuve Saint-Laurent parcourt près de 1200 kilomètres, des Grands Lacs jusqu’au golfe du Saint-Laurent. Son cours l’amène à travers les basses terres du Saint-Laurent, vaste plaine alluviale encadrée par les Laurentides au nord et par les Appalaches au sud, deux sources d’affluents importants. À la fin de la période glaciaire, la mer de Champlain inondait cette plaine et s’étendait jusqu’au site actuel d’Ottawa. Son assèchement progressif a créé une succession de terrasses parallèles au fleuve, qui se déploient d’ouest en est.

Depuis toujours, le fleuve et sa vallée constituent une porte d’entrée privilégiée vers l’intérieur du continent. De 1608 à 1760, des générations de voyageurs de langue française, en route vers les forêts et les plaines du centre de l’Amérique, et même vers les Rocheuses et le golfe d...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search