Version classiqueVersion mobile

Architecture de paysage du Canada

 | 
Ron Williams

Première partie. Héritage paysager autochtone et colonial

2. L’île de la Tortue

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

2.1 Précipice à bisons Head-Smashed-In, collines Porcupine, Alberta. Pendant des milliers d’années, les Premières Nations de l’Ouest utilisaient des dénivellations abruptes de ce genre lors de la chasse au bison.

Image

Les peuples autochtones se sont établis au Canada bien avant la disparition des glaciers. Si la date de leur arrivée sur le territoire et les itinéraires qu’ils ont empruntés sont sujets à controverses, on s’entend généralement pour dire qu’ils sont venus, par vagues successives, du nord-est de l’Asie1. Ces Premières Nations, en s’adaptant aux milieux et aux climats variés d’Amérique du Nord, ont créé une grande diversité de cultures et de modes de vie. Les premiers Amérindiens ont été des chasseurs de grands mammifères, pour la plupart aujourd’hui disparus, avant de se spécialiser dans l’exploitation d’écosystèmes divers. Les habitants de la forêt boréale vivaient de chasse, de pêche et de cueillette, tandis que ceux des côtes se spécialisaient dans la pêche...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search