Version classiqueVersion mobile

Les majorités fragiles et l’éducation

 | 
Marie McAndrew

Remerciements

Texte intégral

1Nous tenons à remercier les organismes suivants dont le soutien a permis la réalisation de cet ouvrage : le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), le Fonds de dotation de la Chaire en relations ethniques de l’Université de Montréal, le Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC) ainsi que le ministère des Relations internationales du Québec.

2L’apport de divers collègues et collaborateurs mérite également d’être souligné.

3Les professeurs Johan Leman (Université Catholique de Leuven), Xavier Vila (Université de Barcelone), Jordi Garetta (Université de Lleida) et Alan Smith (Université de Coleraine) nous ont accueillie dans leur milieu respectif et ont commenté diverses sections de l’ouvrage.

4Madame Alice Martin (M.Ed., Faculté des sciences de l’éducation, Université de Montréal) a collaboré étroitement à la recherche de la documentation ainsi qu’à la finalisation de la bibliographie. Elle avait été précédé, dans cette tâche, par madame Émilie Boileau, alors étudiante à la M.A. à cette même Faculté.

5Enfin, mesdames Marie-Claire Légaré et Louise Simard ont respectivement effectué une première révision linguistique du manuscrit et assuré le traitement de texte des diverses versions du manuscrit.

6Nous avons aussi bénéficié de l’aide de nombreux décideurs, chercheurs et intervenants des diverses sociétés à l’étude, notamment la Direction des Services aux communautés culturelles du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, dont la collaboration a été appréciée.

© Presses de l’Université de Montréal, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search