Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sphères de surveillance

 | 
Stéphane Leman-Langlois

Chapitre 3. La transnationalisation de l’échange des données à caractère personnel à des fins de sécurité

Quels impacts sur les trajectoires et le vécu des individus ?

Didier Bigo et Pierre Piazza

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis quelques années, se dessinent sur le plan transnational une accélération et une amplification du processus d’exploitation, de partage et d’échange d’informations sur les personnes (voir notamment Bigo et Walker, 2008). Un tel processus est surtout présenté comme une réponse absolument nécessaire et pertinente en matière de sécurité afin de permettre aux pouvoirs publics de juguler des risques et des menaces susceptibles de remettre en cause les fondements des régimes démocratiques : terrorisme, criminalité organisée, immigration illégale, fraudes, etc. Empruntant une grande variété de canaux communicationnels et institutionnels, il se caractérise également par la mobilisation de nombreux dispositifs technologiques de traçabilité et d’anticipation.

L’interconnexion entre de vastes bases de données contenant des informations personnelles ou des profils anonymisés qui servent à la confection de listes d’individus à surveiller s’opère à travers des canaux officiels de justice crim...

Auteurs

Spécialiste des questions internationales de sécurité, est professeur à Sciences-Po Paris (CERI) et au King’s College (War Studies). Il est co-éditeur des revues International Political Sociology et Cultures et Conflits. Il a publié de nombreux articles et chapitres d’ouvrages dont, récemment, « La sécurité en jachère », dans P. Artières et al. (dir), Foucault (Cahiers de l’Herne, 2011) et « Security, Surveillance and Democracy », dans K. S. Ball, K. Haggerty et D. Lyon (dir.), The International Handbook of Surveillance Studies (Routledge, 2011).

Maître de conférences en science politique à l’Université de Cergy-Pontoise et membre du CESDIP/LEJEP. Spécialiste de la socio-histoire des dispositifs étatiques d’identification et de leurs enjeux, il a publié de nombreux ouvrages et articles sur le bertillonnage, la dactyloscopie, les fichiers de police, l’encartement et la biométrie.

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter