Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Maintenir la paix en zones postconflit

 | 
Samuel Tanner
, 
Benoit Dupont

Chapitre 9. Les compétences policières et les retombées intérieures des missions internationales

Xavier Saint-Pierre et Samuel Tanner

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La contribution des organisations policières aux opérations de paix des Nations unies n’est pas un phénomène récent et fait aujourd’hui partie intégrante de la doctrine de l’ONU en matière de résolution des conflits (ONU, 2000). Dans ce contexte, l’augmentation systématique du nombre de policiers internationaux qui prennent part à ce type de mission soulève la question des implications pratiques et opérationnelles de telles contributions. En 2010, plus de 13 000 policiers provenant de différents pays étaient déployés dans le cadre des différentes missions de paix des Nations unies, ce qui représente une augmentation de plus de 810 % par rapport à ce qui était observé en 19951. Cette augmentation drastique nous indique non seulement que les policiers sont aujourd’hui nécessaires à la réalisation des mandats conférés aux Nations unies dans les pays bénéficiaires de ces interventions, mais aussi que de plus en plus de policiers ont connu, ou connaîtront une expérience du travail hors d...

Auteurs

Maîtrise en criminologie, analyste au Service des enquêtes sur l’intégrité financière de la Sûreté du Québec. Au cours des dernières années, il a œuvré activement en tant que coordonnateur de projet au Centre international de criminologie comparée et a été chargé de cours à l’École de criminologie de l’Université de Montréal. Les recherches auxquelles il a participé portaient principalement sur la participation policière aux opérations de paix.

Professeur adjoint à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, chercheur régulier au Centre international de criminologie comparée et membre du Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale – CEPSI. Ses intérêts portent sur la police transnationale, notamment la participation policière aux opérations de paix, ainsi que sur la violence de masse et la criminalité de guerre.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter