Version classiqueVersion mobile

Au cœur des débats

 | 
Marie-Hélène Parizeau
, 
Jean-Pierre Le Goff

Première partie. Les grands enjeux de l’époque

Chapitre 5. Les rapports Nord-Sud dans un contexte d’équilibre mondial en mutation

Fernando Henrique Cardoso

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je suis ravi d’être de retour à Montréal. Je compte plusieurs amis ici – je peux d’ailleurs reconnaître certains d’entre eux dans l’auditoire – et me retrouver parmi vous me rappelle les bons souvenirs que j’ai de mes nombreux séjours au Canada à titre de professeur de sciences sociales.

C’était dans les années 1960 et 1970. Les travaux que je menais alors à titre de chercheur ont beaucoup à voir avec le sujet que j’aborderai aujourd’hui : les relations Nord-Sud, et plus précisément les possibilités et les contraintes en matière de développement.

À cette époque, jamais je n’aurais cru être un jour président du Brésil, et que pendant mes huit années à la présidence, j’aurais l’occasion de confronter, à la réalité, les arguments et les propositions que j’avais élaborés à titre de chercheur.

Les relations Nord-Sud ont profondément changé au cours des dernières décennies. J’amorcerai donc mon discours par un rappel des faits marquants de l’histoire. J’espère que ce retour en arrière permet...

Auteur

Professeur de sociologie, puis politicien et président du Brésil de 1995 à 2003.
En 1958, Fernando Henrique Cardoso devient professeur de sciences politiques à l’Université de Sao Paulo, mais à cause de ses engagements en faveur de la démocratie, le gouvernement militaire en 1964 l’écarte de l’université. Il part en exil où il enseigne à Santiago du Chili et à Paris pour revenir au Brésil en 1968 où il fonde le Centre brésilien d’analyse et de planification. Son livre Dépendance et développement en Amérique latine publié en 1969 avec le sociologue chilien Enzo Faletto a un impact notoire. Il est alors invité à enseigner dans de nombreuses universités en France et aux États-Unis.
Sa carrière politique débute avec son élection comme sénateur dans l’État de Sao Paulo en 1982 dans le parti d’opposition sous la junte militaire. Il dirige ensuite le Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB), devient ministre des Affaires étrangères en 1992, puis ministre des Finances en 1993 pour juguler une inflation démesurée. Le succès du plan Réal porte Fernando Henrique Cardoso à la présidence du Brésil, et ce, pour deux mandats jusqu’en 2003. En 2000, il ordonne la déclassification de documents militaires concernant le plan Condor (campagne d’assassinats et de lutte anti-guérilla organisée par des dictatures d’Amérique du Sud, 1973-1980).
En 2003, il est nommé professeur au Watson Institute for International Studies de l’Université Brown ; il enseigne aussi à Sciences Po à Paris. Il est membre de divers groupes et institutions prestigieuses, tels le Club de Madrid, la Global Commission on Drug Policy, le World Ressources Institute.
Parmi ses récentes publications: The Accidental President of Brazil : A Memoir (2006) ; Charting a New Course : The Politics of Globalization and Social Transformation (2001).

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search