Version classiqueVersion mobile

Au cœur des débats

 | 
Marie-Hélène Parizeau
, 
Jean-Pierre Le Goff

Première partie. Les grands enjeux de l’époque

Chapitre 4. La diplomatie du pétrole

Pascal Boniface

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les États-Unis jouent en ce début du XXIe siècle un rôle tout à fait exceptionnel sur la scène internationale. Il n’y a pas de monde multipolaire dans la mesure où aucun autre pôle de puissance ne peut se comparer aux États-Unis qui n’ont ni pairs ni compétiteurs réels. Ils sont réellement le premier empire à l’âge global. Il serait pourtant inexact d’en tirer comme conclusion que le monde est unipolaire. De l’Irak à l’Afghanistan, du Venezuela à l’Iran, Washington ne parvient pas dans de nombreuses occasions à imposer ses décisions. Dans un monde globalisé, il peut y avoir une puissance supérieure aux autres, cela ne lui permet pas pour autant d’imposer sa volonté. La prééminence ne débouche pas sur la suprématie, encore moins sur l’hégémonie. Le monde n’est ni multipolaire, ni unipolaire, il est global. Dans un monde global, l’unilatéralisme qui provient de l’illusion unipolaire conduit à l’impasse.

Dépendance des États-Unis au pétrole

La place exceptionnelle des É...

Auteur

Directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et enseigne à l’Institut d’études européennes de l’Université de Paris 8.
Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur d’État en droit international public, Pascal Boniface travaille de 1986 à 1988 auprès du groupe parlementaire socialiste à l’Assemblée nationale. Il fut membre du Conseil consultatif pour les questions de désarmement de l’ONU (2001-2005), administrateur à l’Institut des hautes études de défense nationale, l’IHEDN (1998-2004), membre du Comité de soutien et de réflexion de l’Académie diplomatique africaine (ADA), et membre du Haut Conseil de la coopération internationale (1999-2003).
En 1990, il crée et dirige l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), qui est l’un des principaux centres français de recherche en ce domaine. Pascal Boniface coordonne depuis 1991 La revue internationale et stratégique, et L’Année stratégique depuis 1985.
Il a écrit ou dirigé la publication d’une quarantaine d’ouvrages ayant pour thème les relations internationales, les questions nucléaires et de désarmement, les rapports de force entre les puissances, la politique étrangère française ainsi que l’impact du sport dans les relations internationales.
Pascal Boniface a publié de nombreux articles dans des revues internationales de géopolitique et il intervient régulièrement dans les médias nationaux ou internationaux. Pascal Boniface est Chevalier de l’Ordre national du mérite et Chevalier de la Légion d’honneur. Il a également reçu le prix Vauban en 2012.
Parmi ses plus récents ouvrages : Les Intellectuels faussaires (2011) ; Football & mondialisation (2010) ; Comprendre le monde (2010) ; 50 idées reçues sur les États-Unis, avec Charlotte Lepri (2008) ; 50 idées reçues sur l’état du monde (2007) ; Le monde nucléaire, avec Barthélémy Courmont (2006) ; Quelles valeurs pour l’Union européenne ? (2004) ; Est-il permis de critiquer Israël ? (2003) ; La Complainte du phoque en Alaska : Beau Dommage et le souverainisme au Québec (2002) ; Le 11 septembre : un an après (2002).

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search