Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Au cœur des débats

 | 
Marie-Hélène Parizeau
, 
Jean-Pierre Le Goff

Première partie. Les grands enjeux de l’époque

Chapitre 2. La globalisation : réalités, idéologies et déclin

Alain Touraine

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au moment où j’ai soumis le titre de ma conférence aux organisateurs, je voulais avant tout défendre l’idée que les États-Unis, et à travers eux l’ensemble du monde, avaient basculé en très peu de temps d’un certain type de société et de politique à un autre, de ce qu’on a appelé la globalisation, c’est-à-dire d’un degré supérieur d’intégration des acteurs et des forces économiques à une politique qu’on peut appeler hégémonique ou guerrière, caractérisée par la priorité donnée à des rapports de force, même quand ils sont liés à la défense de principes comme la sécurité, voire la démocratie ou les droits de l’homme. En ce moment même où je parle, la guerre a été déclenchée après de longues et finalement inutiles discussions au Conseil de sécurité des Nations Unies ; la puissance immense des États-Unis impose une solution militaire et il est trop tôt encore pour savoir dans quelles conditions va s’organiser en Irak la période post-Saddam et plus encore quelles vont être les répercussi...

Auteur

Alain Touraine est agrégé d’histoire et détenteur d’un doctorat en sociologie dont la thèse porte sur l’évolution du travail aux usines Renault. Il est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris et fondateur du Centre d’analyse et d’intervention sociales.
Il est docteur honoris causa de l’Université de Montréal. Alain Touraine est un sociologue français de réputation internationale. Depuis de très nombreuses années, la sociologie de l’action, puis celle des mouvements sociaux comme acteurs centraux des sociétés de la modernité avancée s’écrivent à partir des travaux d’Alain Touraine.
Il s’est intéressé aux modes de production et à la construction du sujet-individu dans les sociétés de la modernité avancée. Il a analysé les rapports sociaux qui structurent les sociétés concrètes sans creuser les écarts entre le monde de la rationalité scientifique et des rapports marchands et le monde de la subjectivité. Alain Touraine examine le sujet-individu à l’œuvre qui, pour s’affirmer, jette des ponts, et rapproche ces deux mondes à travers les enjeux de la démocratie, de l’éducation, de la santé, des droits de la personne, des relations amoureuses ou des rapports entre hommes et femmes.
Alain Touraine est l’auteur de nombreux livres – un par année de 1972 à 2000. Parmi ceux-ci, notons : Après la crise (2010), Penser autrement (2007) ; Un débat sur la laïcité (avec Alain Renaud) (2004) ; La recherche du soi. Dialogue sur le Sujet (2000) ; Comment sortir du libéralisme ? (1999) ; Pourrons-nous vivre ensemble ? Égaux et différents (1997) ; Qu’est-ce que la démocratie ? (1994) ; Critique de la modernité (1992) ; L’après-socialisme (1980) ; Lutte étudiante (1978) ; Production de la société (1973) ; Le mouvement de mai ou le communisme utopique (1968) ; Sociologie de l’action (1965).

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitre