Version classiqueVersion mobile

Au cœur des débats

 | 
Marie-Hélène Parizeau
, 
Jean-Pierre Le Goff

Première partie. Les grands enjeux de l’époque

Chapitre 1. L’historien face aux défis du XXIe siècle

Mondialisation des échanges et crise des États-nations

Gérard Noiriel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais commencer par répondre à une question que certains d’entre vous se sont peut-être posée : à quel titre un historien peut-il intervenir dans le débat concernant la « mondialisation » ? Par son ampleur, par son extrême généralité, cet objet semble défier l’analyse historique telle qu’on l’envisage habituellement. Leur formation professionnelle, les méthodes et les traditions dont ils ont hérité ont habitué les historiens à découper leurs objets d’étude dans une logique monographique. Nous aimons travailler sur un espace et une période qui soient bien délimités par des frontières et des bornes chronologiques clairement fixées, de façon à pouvoir consulter l’ensemble des archives relatives à notre objet d’étude. Le refus des banalités et des généralités, la conviction que nous ne sommes pas payés pour « philosopher » expliquent que les historiens ont laissé les sociologues, les économistes, les politistes occuper le « créneau » de la mond...

Auteur

Gérard Noiriel est agrégé d’histoire puis il fait sa thèse d’histoire sur « Les ouvriers sidérurgistes et les miniers du fer du bassin de Longwy-Villerupt ». Il est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.
C’est un historien engagé dans les débats de son temps. Ses recherches, ses écrits et ses interventions portent sur plusieurs champs de l’histoire sociale et couvrent un large éventail de thèmes tels que la sidérurgie et la reconversion économique, l’immigration, l’asile, l’identité nationale. Il est l’un des pionniers de l’histoire de l’immigration en France.
Il a publié de nombreux ouvrages et une soixantaine d’articles. Plusieurs de ses publications ont connu des rééditions et ont été traduites en anglais et dans d’autres langues. Son livre, Le creuset français. Histoire de l’immigration (XIXe-XXe siècle) (1988), constitue la première histoire générale de l’immigration en France qui souligne l’absence de représentation de l’immigration dans les lieux de mémoire ainsi que le lien entre immigration et industrialisation. Parmi ses livres, soulignons : Longwy. Immigrés et prolétaires (1880-1980) (1984) ; Les ouvriers dans la société française (XIXe-XXe siècle) (1986) ; Sur la « crise » de l’histoire (1996) ; Qu’est-ce que l’histoire contemporaine ? (1998) ; Les origines républicaines de Vichy (1999) ; État, nation et immigration. Vers une histoire du pouvoir (2001) ; Immigration, antisémitisme et racisme en France (XIXe-XXe siècle) : Discours publics, humiliations privées (2007) ; L’identification. Genèse d’un travail d’État (2007) ; Dire la vérité au pouvoir : les intellectuels en question (2010).

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search