Desktop versionMobile version

Les scientifiques et la paix

 | 
Brigitte Schroeder-Gudehus

Remerciements

Full text

1Nous devons remonter loin pour rendre hommage à ceux qui, les premiers, ont inspiré un intérêt et une réflexion dont cet ouvrage porte encore les traces : Jean Meynaud, alors professeur de science politique à l'université de Lausanne, nous confia, au début des années soixante, des recherches sur le rôle des savants dans la vie internationale ; Jacques Freymond, directeur de l'Institut universitaire des hautes études internationales à Genève, nous encourageait à choisir le thème de notre thèse de doctorat dans ce domaine, même si ce thème était alors très marginal par rapport aux préoccupations de la science politique et de l'étude des relations internationales.

2L'idée d'approfondir et d'étendre ces anciennes recherches ne nous serait cependant jamais venue, si l'on n'avait pas réussi à nous convaincre que leur intérêt dépassait celui que présentent les curiosa historiques. Ainsi, nous ne saurions trop exprimer notre gratitude à Paul Forman qui - généreux de ses encouragements et de ses conseils - a joué un rôle capital non seulement dans la genèse de ce livre mais plus généralement dans l'orientation de nos recherches et de notre carrière.

3Au fil des années où, entrecoupée de nombreuses interruptions, la rédaction de ce texte a progressé, les concours ont été nombreux, trop nombreux pour que nous puissions énumérer ici tous ceux à qui vont aujourd'hui nos remerciements. Nous devons une reconnaissance particulière cependant à Jean-Claude Guédon et à Camille Limoges, nos collègues à l'Institut d'histoire et de sociopolitique des sciences, et à Victor-Yves Ghébali, du Centre de recherche sur les institutions internationales à Genève. Ils ont lu entièrement le manuscrit, en ont éliminé les traces d'une maîtrise toujours précaire de la langue française et nous ont incitée à préciser notre pensée là où elle était floue, et à la développer davantage quand elle pouvait apparaître trop allusive pour l'un ou l'autre des publics visés.

4Cette étude n'a pu se faire que grâce aux dépôts d'archives ; la liste de ces archives cache une somme énorme d'assistance, d'imagination et de patience de la part d'archivistes et de bibliothécaires : nous avons rencontré des directeurs d'archives qui acceptaient de mettre à notre disposition des collections qui n'étaient pas normalement accessibles ; des archivistes qui mobilisaient des ressources au-delà de leur juridiction. Nous tenons à leur exprimer, ici, notre plus vive gratitude.

5Nous remercions également nos assistants qui, à divers stades du travail, nous ont fourni un précieux concours : Louise Dandurand, Charles Dufresne et Marie-Janie Chartier.

6L'ouvrage n'aurait pu être réalisé sans l'aide financière que nous a accordée le Conseil des arts du Canada

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Terms of use: http://www.openedition.org/6540

This digital publication is the result of automatic optical character recognition.
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search