Version classiqueVersion mobile

L’univers des champignons

 | 
Jean Després

Quatrième partie. Économie, culture et société

19. La commercialisation des champignons sauvages

Gérald Le Gal et Guy Langlais

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Partout au monde où les champignons sauvages ont été intégrés à l’alimentation, des petits marchés locaux ont été créés (ill. 19.1). Les cueilleurs vendaient ou échangeaient ainsi leurs surplus. Avec le temps et avec le développement de nouvelles méthodes de conservation, notamment le séchage et la surgélation, ces marchés se sont agrandis pour se répandre sur toute la planète. Les pays riches profitent aussi du transport aérien pour importer des champignons frais provenant de tous les coins du monde. La commercialisation des champignons sauvages fait aujourd’hui partie du phénomène de globalisation du commerce.

Image

Illustration 19.1. Comptoir de vente au Vietnam.

Les principales espèces commercialisées

Les champignons comestibles représentent une importante denrée agricole. Certains pays en font d’ailleurs une importante « myco-économie ». En 2009, la production mondiale de champignons atteignait sept millions de tonnes métriques et la C...

Auteurs

Propriétaire de Gourmet Sauvage, une entreprise qu’il a fondée en 1993. Celle-ci assure la récolte et la transformation à des fins culinaires des plantes sauvages comestibles du Québec. Cofondateur de l’Association pour la commercialisation des champignons du Québec, il en assume la présidence au cours des cinq premières années. Il coanime avec sa fille Ariane l’émission Coureurs des bois diffusée à Télé-Québec. En 2009, il publiait aux Éditions Broquet un livre sur les plantes sauvages comestibles du Québec : Aventure sauvage, de la cueillette à l’assiette.

Professeur à l’Institut de technologie agroalimentaire, Campus de La Pocatière, au programme de Technologie de la production horticole et de l’environnement, Guy Langlais est aussi chargé de projet de la division agroforesterie et des produits forestiers non ligneux chez Biopterre, Centre collégial de transfert technologique des bioproduits. Guy Langlais a réalisé plusieurs études sur les champignons sauvages, dont l’Analyse de commercialisation des champignons forestiers sauvages à potentiel commercial du Québec en 2009.

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

leslibraires.fr
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search