Version classiqueVersion mobile

In Vino Veritas

 | 
Albert Adam

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si le vin disparaissait de la production humaine, il se ferait dans la santé et dans l’intelligence un vide, une absence plus affreuse que tous les excès dont on le rend coupable.
Baudelaire

Nous venons de survoler cent cinquante ans d’histoire, les dernières de près de dix millénaires. Celles-ci correspondent à l’ère scientifique inaugurée par Louis Pasteur au XIXe siècle. Ce savant remarquable était aussi un grand ami des hommes et un œnophile averti, l’un n’allant pas sans l’autre. C’est en connaissance de cause qu’il professait : « Pris en quantité modérée, le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons. »

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais ce parcours a éveillé en moi au moins trois sentiments, sources de réflexion : un sentiment d’humilité ; un sentiment d’inquiétude ; et un sentiment de partage et d’espoir.

Humilité face à la complexité du vin. Complexe dans sa nature, ses origines, les sensations qu’il procure, ses relation...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search