Version classiqueVersion mobile

La critique musicale et ses malentendus

 | 
Ghyslaine Guertin

Première partie. L’héritage du passé

Chapitre II. Théories contemporaines de la critique musicale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’activité productrice de l’artiste : théories dogmatiques

Les théoriciens revendiquant dans ce premier paradigme une critique idéale de l’interprétation proposent des points de vue, des attitudes et des conduites esthétiques tournés vers le principal responsable de la genèse de l’œuvre musicale, le compositeur.

Frédéric Hellouin et, après lui, Lionel de La Laurencie ainsi que Armand Machabey soutiennent le caractère scientifique de la critique en défendant la démarche rationnelle fondée sur l’intervention des disciplines historiques qui doit la caractériser. La méthode proposée est similaire à celle d’un Fétis qui, au siècle précédent, se fondait sur la comparaison et la classification afin de déterminer et de justifier la valeur propre de l’œuvre à l’intérieur d’une hiérarchie de formes et d’expressions musicales.

Hellouin soutient davantage la critique de la composition que celle de l’interprétation : « La critique musicale est l’explication des œuvres de ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search