Version classiqueVersion mobile

L’Inde et ses avatars

 | 
Serge Granger
, 
Christophe Jaffrelot
, 
Karine Bates
, 
et al.

III. L’Inde internationale

Chapitre 20. L’Inde et le Canada

Serge Granger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est courant de commencer la chronologie des relations indo-canadiennes en 1947, année de l’indépendance indienne. Également, la théorie réaliste stipule que l’État est l’acteur principal des relations internationales, donc, c’est avec le nouvel État indien que débutent les relations indo-canadiennes. Rappelons, tout de même, les politiques discriminatoires envers l’immigration indienne (surtout sikhe), il y a plus d’un siècle. Cette immigration indienne fut stoppée en 1908 par la mise en place de contraintes pour migrer au Canada (voyage direct Inde-Canada), en plus de lui retirer la franchise (droit de vote et profession), bien que les Indiens fussent des sujets britanniques. Sur les 5 209 Indiens (90 % de sikhs) qui entrèrent au Canada entre 1903 et 1908, près des deux tiers retournèrent en Inde ou ailleurs dans le monde.

En 1914, l’affaire du bateau Komagata Maru, où 376 passagers indiens dont 340 sikhs furent interdits de débarquer dans le port de Vancouver, va stigmatiser la ...

Auteur

Professeur adjoint à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke. Il enseigne les relations internationales et plus spécifiquement les relations sino-indiennes. Son champ d’intérêt se concentre sur l’impact de l’émergence sino-indienne au Québec. Il a publié Le lys et le lotus : histoire des relations du Québec avec la Chine, et prépare un ouvrage sur les relations indo-québécoises. Il a été professeur invité à l’Université Jawaharlal Nehru et chercheur invité à l’Université Maharaja Sayajirao of Baroda et à l’Université de Pune.

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search