Version classiqueVersion mobile

L’Inde et ses avatars

 | 
Serge Granger
, 
Christophe Jaffrelot
, 
Karine Bates
, 
et al.

I. L’Inde actuelle

Chapitre 2. La transition démographique

Étienne Breton et Karine Bates

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dès 2030, selon les projections de l’ONU, l’Inde sera le pays le plus peuplé au monde. Sa population dépassera alors celle de la Chine de plus de 100 millions d’habitants1. La croissance de la population indienne, cependant, ne s’effectue pas dans un mouvement indifférencié et unitaire. Un rapide coup d’œil suffit à mettre en lumière l’impressionnante diversité des scénarios démographiques indiens. Un regard plus historique ne peut que consolider cette impression de pluralité.

Entre l’unité et la diversité, ce chapitre propose donc une introduction essentiellement descriptive à la démographie de l’Inde. La période considérée remonte parfois jusqu’au recensement de 1881, et se termine, autant que faire se peut, avec les données du dernier recensement de 2011.

Un aperçu de la situation

Selon les découpages du recensement indien de 2011, l’Inde rassemble 28 États et 7 territoires, 640 districts, 5 924 sous-districts, 7 935 villes et 640 867 villages. Au moment du recense...

Auteurs

Doctorant en démographie à l’Université de Princeton et formé en anthropologie. Ses principaux intérêts de recherche se centrent autour des liens entre les données ethnographiques et les données démographiques en Inde. Son mémoire de maîtrise porte sur les déterminants de l’autonomie résidentielle au Maharashtra post-colonial. Il prépare la rédaction d’articles sur le concept d’autonomie en démographie, de même que sur les projections des ménages en Inde.

Professeure agrégée au Département d’anthropologie de l’Université de Montréal et spécialisée en anthropologie juridique. Ses recherches portent sur le pluralisme juridique en Inde pour comprendre la diversité des discours et des pratiques des femmes en lien avec leur processus d’accès à la justice, ainsi que l’interaction entre les instances formelles et informelles de résolution de conflits. Depuis 2008, elle dirige le Pôle de recherche sur l’Inde et l’Asie du Sud (PRIAS), une unité du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CERIUM).

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search