Version classiqueVersion mobile

L’enquête feed-back

 | 
Robert Lescarbeau

Partie I. Les assises théoriques de l’enquête feed-back

Les assises théoriques de l’enquête feed-back

Texte intégral

1L’enquête feed-back est une méthode qui a fait ses preuves depuis plusieurs décennies. Bien qu’encore avant-gardiste, elle s’avère même révolutionnaire dans les milieux dits autocrates où les décisions sont réservées aux cadres, et l’exécution aux employés. Elle s’appuie sur des notions et des principes bien articulés ayant démontré leur utilité. Cette partie présente un survol de ces notions et principes.

2Ce survol propose donc au lecteur un cadre conceptuel dans lequel il pourra intégrer les éléments méthodologiques de la partie qui suit. Grâce à ce cadre, ces éléments prendront une connotation particulière teintée d’une constante préoccupation, celle de susciter la concertation entre les personnes concernées par une situation initiale, c’est-à-dire une situation de départ, source de préoccupations et d’insatisfactions.

3De plus, la connaissance de ces notions et principes aidera l’intervenant à adopter des comportements appropriés et susceptibles de produire les résultats visés : obtenir une information valide, développer une meilleure compréhension de la situation initiale, identifier les principaux facteurs qui doivent être pris en considération et, ainsi, définir la situation dans des termes qui incitent les acteurs à agir en dégageant des pistes d’action pertinentes susceptibles de mobiliser les ressources du milieu. Ces acteurs contribueront de ce fait à faire évoluer cette situation initiale, participant ainsi au développement de leur milieu.

4Cette partie débute par l’évocation des origines de l’enquête feed-back et le sens du mot feed-back, lorsque ce dernier est utilisé dans l’expression « enquête feed-back ». Puis, la notion de système et les concepts qui y sont reliés sont brièvement rappelés. L’expression information, associée à l’enquête feed-back, est clarifiée. Quelques difficultés que rencontrent les décideurs dans la solution des problèmes de leur milieu sont évoquées, de même que les concepts de pouvoir et de participation, qui prévalent dans le contexte de l’enquête feed-back. Finalement, cette partie se termine en considérant comment cette méthode peut devenir un moteur de changement efficace.

© Presses de l’Université de Montréal, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search