Version classiqueVersion mobile

Petit guide de survie des étudiants

 | 
Marie Lambert-Chan

Section 5. Le monde du travail

Comment trouver un emploi grâce aux médias sociaux ?

Texte intégral

1Les petites annonces et le bouche à oreille sont toujours utiles pour trouver un emploi. Une autre stratégie commence toutefois à faire ses preuves, celle des médias sociaux. Une enquête de l’Indice Kelly sur la main-d’œuvre mondiale menée en 2011 auprès de 97 000 personnes de 30 pays révèle que 24 % des répondants se servent de Facebook, de LinkedIn et de Twitter pour dénicher des occasions d’emploi ou d’avancement professionnel.

2« Les réseaux sociaux sont devenus une extension des réseaux professionnels traditionnels. Il est logique que les travailleurs y aient recours », remarque la conseillère en emploi du Centre étudiant de soutien à la réussite de l’Université de Montréal Angélique Desgroseilliers.

3« C’est un outil incontournable de la recherche d’emploi des années 2000 », affirme Caroline Blanchette, qui est aussi conseillère en emploi, pour sa part au Centre de gestion de carrière de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal.

4Que vous soyez à la recherche d’un emploi d’été, d’un stage ou d’un travail dans votre domaine d’études, sachez que le but premier de votre présence virtuelle est d’afficher une image professionnelle positive. « L’obtention d’un poste n’est pas garantie par votre seule adhésion aux réseaux sociaux, mentionne Mme Desgroseilliers. Ne quémandez pas d’emploi ! Cherchez plutôt à vous constituer un réseau de relations, à vous présenter comme une personne ayant des compétences et des champs d’intérêt précis, bref à vous rendre visible. Les propositions de collaboration professionnelle suivront sans doute. »

5Cela vous permettra de déjouer le « marché caché de l’emploi », selon Mme Blanchette. « Environ 65 % des postes offerts ne sont pas ouvertement affichés, indique-t-elle. Participer aux médias sociaux augmente votre visibilité et votre crédibilité auprès des recruteurs et des chasseurs de têtes. C’est ainsi que vous aurez accès au marché caché. »

Facebook : soignez votre réputation numérique

6Qui dit image positive dit forcément prudence. « Même si vous n’êtes pas à la recherche d’un emploi, faites attention à ce que vous diffusez », conseille Angélique Desgroseilliers. Cela est particulièrement vrai sur Facebook, un réseau surtout utilisé à des fins personnelles, mais qui n’en est pas moins consulté par les employeurs.

7Apprenez à bien exploiter ses nombreux paramètres de confidentialité. Vous pourrez ainsi donner accès à certaines données uniquement à vos amis et parents, à l’abri des regards des recruteurs. Soyez aussi vigilant quant aux photos et aux vidéos diffusées par vos amis sur lesquelles vous apparaissez. S’il le faut, demandez-leur de ne pas vous identifier.

8« Vous ne subissez pas les réseaux sociaux, vous en contrôlez le contenu », rappelle Mme Desgroseilliers.

LinkedIn : le plus professionnel des réseaux

9Cette plateforme a vu le jour spécifiquement pour faciliter les relations entre les professionnels. Son fondateur Reid Hoffman a d’ailleurs déjà dit : « MySpace, c’est le bar, Facebook, c’est le barbecue au fond du jardin, et LinkedIn, c’est le bureau. » Ce site est très consulté par les recruteurs.

10« Ne vous contentez pas d’y inscrire votre emploi actuel, avertit Caroline Blanchette. Donnez plutôt une bonne idée de qui vous êtes en ajoutant vos expériences passées et les compétences que vous y avez développées, vos intérêts, votre implication sociale, etc. »

11Comme dans un curriculum vitæ, choisissez les mots clés qui décrivent vos compétences et vos préférences avec soin. Elles doivent toujours se rapporter au milieu professionnel que vous visez. « Ces mots clés vous aideront à vous démarquer dans les recherches effectuées par les recruteurs », déclare Mme Blanchette.

12Elle ajoute que LinkedIn est aussi un excellent outil pour faire un suivi auprès d’employeurs rencontrés dans des salons de l’emploi ou des cinq à sept : « En adhérant à leur profil, vous pourrez leur envoyer plus aisément une petite note de remerciement. De leur côté, les employeurs auront une meilleure idée de votre candidature et pourront vous conserver comme contact. »

13Vous pouvez également vous inspirer des profils de personnes œuvrant dans votre domaine. « Leurs compétences et leur parcours vous donneront une bonne idée de ce qui peut vous attendre », affirme Caroline Blanchette.

14LinkedIn, tout comme Facebook, offre la possibilité d’adhérer à des groupes d’intérêts professionnels. N’hésitez pas à en faire partie. De cette façon, vous élargirez votre réseau de relations.

Twitter : gazouillez de façon crédible

15De plus en plus populaire, cette plateforme de microblogage est simple d’utilisation et vous permet de partager des hyperliens, des renseignements et des opinions sur votre secteur d’activité. Vous mettrez ainsi en valeur vos compétences, votre dynamisme et surtout votre crédibilité. Publiez donc des gazouillis rédigés dans un français irréprochable que vous ne seriez pas gêné de montrer à un futur patron !

16Angélique Desgroseilliers observe que Twitter carbure aux échanges. « Pour recevoir, vous devez aussi donner. Diffuser des renseignements sur ses abonnés est un bon moyen d’obtenir des retours d’ascenseur de leur part. »

17Abonnez-vous au fil Twitter des employeurs qui vous intéressent. Vous pourrez avoir accès à des offres d’emploi qui ne sont pas affichées ailleurs. Cela vaut aussi pour LinkedIn et Facebook.

18Enfin, gardez en tête que, même si vous décrochez un poste, vous devez poursuivre la mise en valeur de votre profil numérique. « Votre carrière est en constant développement. Il en va de même pour votre réseau », indique Mme Desgroseilliers.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/7704/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 77k

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search