Version classiqueVersion mobile

Petit guide de survie des étudiants

 | 
Marie Lambert-Chan

Section 5. Le monde du travail

Choix de carrière : comment combattre le stress et l’indécision ?

Texte intégral

1Certains semblent savoir dès la maternelle le métier qu’ils exerceront plus tard et ne démordent jamais de leur idée. Pour d’autres, la réponse est moins claire. Trop de types de professions les intéressent. Ils ont peur de décevoir leurs parents. Ils craignent de se tromper de voie. Plus le temps passe, plus ils sont indécis et stressés quant à leur choix de carrière. Comment sortir de ce cercle vicieux ? En recourant à l’approche émotivo-rationnelle.

2« Cette théorie, élaborée par le psychologue américain Albert Ellis, propose que les émotions d’un individu sont liées aux pensées qu’il entretient. Les “idées irrationnelles” entraînent souvent des débordements émotifs. Cela influence négativement notre façon de percevoir le monde et nous paralyse », explique Christiane Viens, conseillère d’orientation au Centre étudiant de soutien à la réussite de l’Université de Montréal.

3Par exemple, une personne qui reprend ses études hésite à s’inscrire en médecine, car elle craint de ne pas être capable de demeurer longtemps sur les bancs d’école. Elle se met ainsi une grande pression sur les épaules. L’approche émotivo-rationnelle l’amènera à nuancer son raisonnement et, au bout du compte, à prendre une décision. Elle pensera alors en ces termes : « Il se peut que je sois encore à l’université dans 10 ans, mais, au moins, ce sera dans un programme qui correspondra réellement à ce que je suis et à ce que je veux. »

4« Parfois, il ne suffit plus de méditer ou de faire des exercices de respiration pour se calmer, dit Mme Viens. On a une réelle emprise sur son stress en puisant dans ses ressources intérieures pour agir sur ses pensées. »

5Le processus par lequel on met fin à l’indécision grâce à l’approche émotivo-rationnelle se déroule comme suit :

  1. Un fait survient : vous devez choisir un programme universitaire.
  2. Vous entretenez des pensées irrationnelles : vous croyez que vos parents vont vous juger.
  3. Vous vivez des émotions désagréables comme le stress et le doute.
  4. Vous confrontez vos croyances et tentez de modifier votre langage intérieur. Sur quoi vous basez-vous pour dire que vos parents vous jugeront ? Pourquoi leur approbation est-elle si importante ? Arrivez-vous à vous faire plaisir avant de chercher à satisfaire vos parents ?
  5. De nouvelles émotions peuvent alors surgir : moins anxieux, vous pouvez enfin prendre votre décision.

Les facteurs de stress

6Les causes de l’anxiété liée au choix de carrière sont nombreuses et diverses. Les cerner vous aidera à dissiper votre anxiété.

7Le contexte décisionnel et la perception que vous en avez peuvent modifier votre état d’esprit. Subissez-vous des pressions sociales, familiales ou économiques ? Ces influences sont-elles réelles ou amplifiées ? Vous sentez-vous pressé d’agir ? Pourquoi une telle hâte ?

8La peur est par ailleurs récurrente dans le phénomène de l’indécision. Les perfectionnistes craignent de se tromper ; les pessimistes appréhendent l’échec ; ceux qui veulent tout contrôler ont peur de l’inconnu ; enfin, plusieurs ne veulent pas déplaire.

9Certains étudiants croient leur choix irréversible. « Ils ont l’impression de prendre une décision pour la vie, remarque Mme Viens. Mais ce n’est pas comme avoir un enfant. S’ils changent d’idée un jour, ils ne recommenceront pas à zéro, puisqu’ils auront acquis des compétences qui leur sont propres. Au contraire, ils avanceront. Pour le moment, ils doivent baser leur choix sur leurs valeurs et leurs préférences actuelles. »

10« Le choix de carrière n’est qu’une des nombreuses décisions qu’une personne prend au cours de son existence, souligne Christiane Viens. Se livrer à cet exercice est une leçon pour la vie. Rappelez-vous toujours ceci : une décision implique forcément un risque dont il faut assumer les conséquences. »

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/7702/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 111k

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search