Version classiqueVersion mobile

Petit guide de survie des étudiants

 | 
Marie Lambert-Chan

Section 4. Les études supérieures

Les études aux cycles supérieurs : est-ce pour vous ?

Texte intégral

1Pour certains étudiants, la question ne se pose même pas : ils doivent continuer leurs études aux cycles supérieurs s’ils souhaitent obtenir un titre professionnel. Par exemple, un psychologue doit posséder un doctorat pour pratiquer.

2Pour d’autres toutefois, le chemin à suivre n’est pas aussi clair. Que gagne-t-on à décrocher un diplôme de deuxième cycle après un baccalauréat en traduction, en communication ou en enseignement du français au secondaire ? « Tout dépend de votre domaine d’études et de vos objectifs professionnels », répond Janique Gagnon, conseillère en orientation au Centre étudiant de soutien à la réussite de l’Université de Montréal.

3Si vos aspirations sont encore floues, il peut être profitable de rester à l’affût des postes offerts dans votre secteur, ce qui vous donnera un aperçu des offres sur le marché et des exigences qui y sont associées. Cette démarche peut être entreprise dès la première année du baccalauréat.

4Poussez cette réflexion un peu plus loin. Avez-vous un bon dossier scolaire ? Faites-vous preuve d’esprit critique ? Êtes-vous autonome, motivé, persévérant et structuré ? Aimez-vous trouver de nouvelles idées et approfondir vos connaissances ? Avez-vous de solides habiletés en communication orale et écrite ? Si vous avez répondu oui à toutes ces questions, c’est que vous êtes un bon candidat pour la maîtrise.

5Cet exercice d’introspection vous aidera à déterminer le type de maîtrise qui vous correspond le mieux. « Si vous aimez l’action et les stages, vous préférerez sans doute la maîtrise professionnelle, mentionne Janique Gagnon. La maîtrise de type recherche conviendra davantage à ceux qui visent l’enseignement universitaire et la recherche scientifique. »

6Que faire si cette analyse ne vous mène nulle part ? « Consultez un conseiller en orientation, recommande Mme Gagnon. Si l’hésitation perdure, vous ne serez pas motivé à poursuivre votre projet professionnel et scolaire. »

Démarches exploratoires

7Afin de mieux cerner vos objectifs, réfléchissez au sujet de recherche que vous souhaiteriez creuser. Faites des recherches sur les essais ou les mémoires liés à votre branche d’études et lisez-les. Et surtout, discutez avec des professeurs partageant vos champs d’intérêt en recherche.

8Il faut cependant reconnaître que ces rencontres exploratoires avec des spécialistes renommés peuvent se révéler intimidantes. « Arrivez donc bien préparé, comme vous le feriez pour une entrevue d’embauche. Cela incitera d’autant plus les professeurs à vous donner un coup de main », affirme la conseillère.

9Vous obtiendrez alors plus d’information sur des lectures qui se rapportent à votre sujet de recherche, les possibilités de bourses, le type d’encadrement ou la charge de travail d’un étudiant à la maîtrise.

10Ce premier contact est parfois le début de grandes choses. « Vous créez des liens avec ces professeurs, signale Mme Gagnon. L’un d’entre eux sera peut-être votre directeur de recherche, qui sait ? » »

La maîtrise n’est pas une « suite logique »

11Des étudiants s’inscrivent parfois à la maîtrise en raison de pressions sociales ou familiales. D’autres le font afin de repousser l’entrée sur le marché du travail, en présumant que la maîtrise est une « suite logique » de leurs études de premier cycle. Selon Janique Gagnon, « c’est une mauvaise idée, car les risques de décrochage sont beaucoup plus élevés quand on ne sait pas où l’on va ». Il est donc important de vérifier si ce diplôme est un atout dans votre domaine pour accéder à certains postes ou milieux de travail.

12Si vos objectifs demeurent ambigus, prenez une pause, travaillez dans votre secteur, acquérez de l’expérience, dit la conseillère en orientation. « Si vous décidez par la suite d’entamer une maîtrise, vous le ferez pour vous spécialiser ou vous réorienter dans une autre discipline. Voilà des motivations claires ! » »

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/7686/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 103k

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search