Version classiqueVersion mobile

Petit guide de survie des étudiants

 | 
Marie Lambert-Chan

Section 3. Les finances

Pourquoi est-il avantageux de faire une demande de prêt et bourse ?

Texte intégral

1Selon une étude menée en 2009 par le Canadian Education Project, 75 % des étudiants de l’université connaissent très peu les programmes publics d’aide financière. En effet, plusieurs mythes circulent à leur sujet. Pas étonnant dès lors que plusieurs préfèrent la marge de crédit au prêt gouvernemental. « Bien des étudiants croient que le Programme de prêts et bourses du Québec est compliqué et entraîne beaucoup de paperasse. C’est pourquoi ils se tournent vers les emprunts bancaires », dit Sylviane Latour, directrice des ressources socioéconomiques aux Services aux étudiants (SAE) de l’Université de Montréal.

2La marge de crédit peut cependant hypothéquer leur avenir. « Certes, ils ont parfois droit à des sommes importantes, mais les taux d’intérêt sont plus élevés. Lorsque vient le temps de rembourser, les étudiants sont pris à la gorge, ce qui crée beaucoup d’anxiété », remarque Danielle Renaud, conseillère au Bureau de l’aide financière des SAE.

Voici cinq bonnes raisons de faire sa demande de prêt et bourse

3 Un prêt garanti. ■ Les prêts subventionnés par le gouvernement sont garantis. « Cela signifie que le gouvernement endosse le prêt et acquitte les intérêts », explique Mme Renaud.

4Cette garantie vaut pendant toute la durée de la formation, ainsi que pendant une interruption des études inférieure à six mois.

5 Le faible taux d’intérêt. ■ Au moment du remboursement, un taux d’intérêt préférentiel s’applique. Il est actuellement de 3,5 %. On est loin des taux d’intérêt des cartes de crédit frôlant les 20 % ou même de ceux des marges de crédit, qui avoisinent les 10 %.

6« Cela compte beaucoup au moment du remboursement, affirme Mme Renaud. Par exemple, le montant total des intérêts courus sur une dette de 10 000 $ se chiffrera à environ 900 $ s’il est amorti sur cinq ans. Le paiement mensuel s’élèvera alors à 182 $. Et les étudiants peuvent diminuer ce coût en se prévalant du crédit d’impôt. »

7 Le crédit d’impôt. ■ Les intérêts payés sur les prêts étudiants à garantie gouvernementale sont déductibles d’impôts. Pour obtenir ce crédit, vous devez bien sûr remplir votre déclaration de revenus.

8Si vous n’avez pas d’impôts à payer, il pourrait être avantageux de ne pas demander de montant pour tous vos intérêts. Le gouvernement fédéral vous permet de reporter le montant inutilisé et de le réclamer ultérieurement.

9 La remise de dette. ■ Le Programme de remise de dette est peu connu. Pourtant, la proposition est alléchante : une réduction de 15 % de la dette est possible pour toute personne qui a terminé ses études dans les délais prévus et qui a reçu une bourse chaque année dans le cadre du Programme de prêts et bourses.

10Les diplômés de premier cycle y ont droit. Ils peuvent également obtenir une remise pour la dette collégiale s’ils répondent aux critères. Ceux des cycles supérieurs y sont admissibles s’ils ont déjà bénéficié du Programme de remise de dette au premier cycle. Leur demande doit être faite dans les trois ans suivant la fin de leurs études.

11 Le remboursement différé. ■ À la fin des études, le gouvernement accorde une période de grâce de six mois pendant laquelle les étudiants sont exemptés du remboursement du capital de leur prêt. L’acquittement des intérêts est aussi reporté.

12En cas de difficultés financières, les étudiants peuvent profiter par la suite du Programme de remboursement différé. Le gouvernement les libère du paiement de leur dette d’études pour un délai de six mois renouvelable quatre fois. Pendant ce temps, les intérêts sur le prêt seront payés et n’auront pas à être remboursés.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/7680/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 100k

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search