Version classiqueVersion mobile

Petit guide de survie des étudiants

 | 
Marie Lambert-Chan

Section 3. Les finances

Comment tirer le maximum des avantages fiscaux et crédits d’impôt ?

Texte intégral

1Benjamin Franklin a déjà dit qu’en ce monde rien n’est certain, à part la mort et les impôts. Il aurait pu ajouter que ces derniers, bien qu’inéluctables, peuvent néanmoins procurer quelques milliers de dollars d’économies aux étudiants qui soignent leurs déclarations de revenus.

2Plusieurs évitent cette tâche fastidieuse sous prétexte que leur revenu n’est pas suffisamment élevé pour être déclaré. Erreur ! « Tous les étudiants devraient remplir une déclaration d’impôts, ne serait-ce que pour cumuler les droits de cotisation au régime enregistré d’épargne-retraite dont ils pourront se prévaloir dans l’avenir », affirme Luc Lacombe, associé fiscaliste chez Raymond Chabot Grant Thornton et Fellow de l’Ordre des comptables agréés du Québec.

3Produire sa déclaration de revenus permet également de toucher la prestation fiscale pour le revenu de travail, un crédit d’impôt fédéral remboursable qui vise à offrir un allègement fiscal aux travailleurs et aux familles de travailleurs à faible revenu, ainsi que la prime au travail, un crédit offert par Québec pour encourager les travailleurs à demeurer sur le marché du travail. « Pour un étudiant célibataire âgé de plus de 19 ans et ayant un revenu d’au moins 2400 $, cela représente une somme combinée qui peut atteindre 2000 $ », calcule M. Lacombe.

4Le gouvernement provincial a par ailleurs créé le crédit d’impôt pour solidarité. Les étudiants peuvent y avoir droit s’ils déclarent leur revenu et s’ils s’inscrivent au dépôt direct. Ils recevront un versement mensuel qui pourrait s’élever à une trentaine de dollars.

5Évidemment, il y a les crédits d’impôt non remboursables pour les droits de scolarité et les frais d’examen et de manuels. Ces dépenses doivent dépasser 100 $. Vous avez la possibilité d’en profiter maintenant ou de les reporter. En effet, il pourra être avantageux de demander ce crédit lorsque vos revenus seront plus élevés. Le montant reporté est illimité. Sinon vous pouvez en transférer une partie à une autre personne, comme vos parents, vos grands-parents ou votre conjoint. « Par exemple, le fédéral accorde aux étudiants inscrits à temps plein 465 $ par mois, soit 400 $ pour les droits de scolarité et 65 $ pour l’achat de manuels. Si la personne est aux études pendant 10 mois, cela représente une déduction de 4650 $ », explique Luc Lacombe. Notez que le montant transférable maximal est de 5000 $ et que vous seul pouvez demander ce crédit.

6D’autres crédits d’impôt peuvent aussi se révéler fort intéressants. Les nouveaux diplômés peuvent obtenir des déductions relativement aux intérêts qu’ils ont payés sur leur prêt étudiant. Vous pouvez déduire vos frais de déménagement à condition de déclarer des bourses d’études ou des subventions de recherche imposables, par exemple une bourse pour un stage postdoctoral.

7Il y a bien sûr le programme de crédit pour la TPS pour les contribuables dont le revenu est faible ou modeste. Ce remboursement totalise environ 250 $ pour l’année.

8M. Lacombe invite enfin les étudiants qui n’ont pas d’assurances à déclarer leurs frais médicaux, pour lesquels ils peuvent obtenir un crédit et même un remboursement dans certaines situations.

9Si l’idée de prendre quelques heures pour remplir votre déclaration de revenus ne vous séduit pas, faites appel à un comptable ou rendez-vous à l’un des nombreux comptoirs d’information fiscale qui sont mis sur pied dans les universités et les centres communautaires chaque printemps. « Il serait dommage de laisser autant d’argent sur la table… », remarque Luc Lacombe.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/7679/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 107k

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search