Version classiqueVersion mobile

Petit guide de survie des étudiants

 | 
Marie Lambert-Chan

Section 2. Le savoir-faire étudiant

Mode d’emploi pour travaux écrits réussis

Texte intégral

1Les longs travaux écrits riment souvent avec surdose de caféine et nuits blanches. Si cette recette s’avère efficace pour une poignée d’étudiants, elle n’est toutefois pas recommandée à la majorité d’entre eux. La psychologue en aide à l’apprentissage Josée Sabourin, qui travaille au Centre étudiant de soutien à la réussite de l’Université de Montréal, propose plutôt une méthode de rédaction en six étapes faciles… ou presque !

2 Définition du sujet. ■ Commencez par bien comprendre les exigences de votre professeur. Puis faites quelques lectures préliminaires pour vous familiariser avec le thème et mettre le doigt sur ce qui vous captive. « La motivation est au cœur du travail écrit », déclare Mme Sabourin.

3Cet intérêt doit être soutenu, puisque vous consacrerez plusieurs semaines à ce travail. « Vous ne le ferez pas en une nuit, rappelle-t-elle. Il faut planifier sa réalisation en le découpant en plusieurs petites tâches. Prévoir deux heures de recherche à la bibliothèque dans sa journée est plus stimulant qu’inscrire “Travail de session à faire” dans son agenda ! »

4Ces lectures vous aideront à délimiter votre sujet dont vous devrez diminuer l’ampleur de trois à cinq fois. Par exemple, « le développement de l’enfant » deviendra « le développement social de l’enfant », puis « le développement social de l’enfant de trois à six ans » et enfin « le comportement de l’enfant de trois à six ans dans les jeux collectifs ». « Plus vous serez précis, plus vous serez efficace », souligne la psychologue. Notez que les bibliothécaires vous seront d’une grande utilité à cette étape.

5 Élaboration du plan. ■ Jetez sur papier vos premières idées. Elles constitueront votre cadre de référence. Ce sont les grandes lignes de votre travail qui vous guideront dans votre recherche de renseignements. Vous modifierez votre plan ultérieurement.

6 Recherche, lecture et réflexion. ■ Il est facile de perdre la notion du temps quand on fait de la recherche. C’est pourquoi il vaut mieux circonscrire le nombre d’heures qu’on y accorde. « Vous vous éparpillerez moins », observe Josée Sabourin.

7Concentrez-vous sur des auteurs reconnus. « Revoyez la bibliographie à la fin de votre plan de cours, dit-elle. Vous y trouverez des auteurs choisis par votre professeur auxquels vous pouvez vous fier. »

8Prenez le temps de digérer vos lectures. « Vous devez réfléchir à la matière avant de vous lancer dans la rédaction qui, d’ailleurs, ne s’en trouvera qu’améliorée, affirme la psychologue. C’est à ce moment que vous préciserez votre plan. »

9 Rédaction et décantation. ■ La rédaction doit se faire en deux temps : le brouillon et la mise au propre. « Personne ne peut rédiger un travail d’un trait, assure Mme Sabourin. Écrivez d’abord de manière spontanée les idées principales pour chaque partie de votre plan. » Dans un deuxième temps, vous élaborerez votre contenu.

10Une fois la rédaction terminée, laissez votre travail de côté pendant environ cinq jours. C’est le temps requis pour mûrir votre réflexion et revoir le tout avec un œil neuf. « Une étape trop souvent oubliée », estime la spécialiste.

11 Dernière touche. ■ Traquez les erreurs, les coquilles, les omissions de mots, de phrases et même de paragraphes ! C’est aussi le moment de revoir la mise en forme afin de respecter les normes de présentation demandées.

12 Bilan. ■ Ouf ! Votre travail est enfin remis. Il ne vous reste plus qu’à faire le bilan. « Qu’avez-vous appris de ce travail ? Y a-t-il des choses que vous feriez différemment ? Ce questionnement semble facultatif, mais il est important dans la mesure où il permet de ne pas répéter certaines erreurs. Les étudiants qui s’adaptent le mieux à l’université sont ceux qui sont capables d’effectuer cette démarche », remarque Josée Sabourin.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/7673/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 151k

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search