Version classiqueVersion mobile

Le tour du monde des champignons en 60 tableaux

 | 
Jean Després

18. Le parasol

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Que ce soit pour illustrer contes et romans fantastiques ou pour concevoir une icône, lorsqu’il s’agit de représenter un champignon, la forme d’un parasol s’impose d’emblée aux artistes. En effet, la très grande majorité des espèces qui produisent une fructification visible à l’œil nu (macromycètes) présente cette silhouette familière aux randonneurs.

Tous ces « parasols » se composent de parties stériles, telles que le pied, le chapeau ou les voiles, qui servent de support ou de protection à la structure fertile, située en dessous du chapeau : l’hyménophore. À la surface de ce dernier se trouve l’hyménium, un « tapis » parsemé de cellules reproductrices. L’hyménophore possède le plus souvent des lames disposées radialement, mais peut aussi apparaître sous la forme d’une masse de tubes, d’aiguillons, de plis ou simplement de rides.

L’Hygrophore des prés se présente sous la forme la plus répandue des macromycètes, celle du champignon à lames, que l’évolution semble avoir nettement priv...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search