Version classiqueVersion mobile

Le tour du monde des champignons en 60 tableaux

 | 
Jean Després

13. L’arsenal chimique du mycologue

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour confirmer la détermination d’une espèce et faciliter l’examen microscopique des spécimens, les mycologues doivent parfois avoir recours à des produits chimiques. Plusieurs de ces produits, appelés réactifs, provoquent un changement de couleur précis lorsqu’ils entrent en contact avec les diverses structures des fructifications ou les éléments microscopiques, tels que les spores. Le plus commun et le moins coûteux d’entre eux, l’oxygène, entre dans la composition de l’air que nous respirons. En effet, les cellules de certains champignons contiennent ou exsudent des substances oxydables qui, selon leur composition, prennent diverses teintes, surtout de noir, de bleu, de rouge ou de jaune, au contact de l’air. Par exemple, certains bolets bleuissent à la coupe.

En complément à ces observations de base, les mycologues utilisent une batterie de réactifs chimiques, lesquels permettent de caractériser des espèces ou des groupes d’espèces par une réaction colorée particulière qui leur s...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Decitre
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search