Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cultures courtoises en mouvement

 | 
Isabelle Arseneau
, 
Francis Gingras

Les langues de la courtoisie

De la parole douce : l’évolution de la langue de la courtoisie dans les romans de Troie

Florence Tanniou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Vers 1165, Benoît de Sainte-Maure construit avec sa ville de Troie le reflet idéalisé d’une vie de cour où s’élaborent les principes d’un raffinement mondain1. Comportement et langage des êtres qui la peuplent s’y harmonisent ; le style de nombreux discours se conforme à la noblesse des acteurs et de l’auditoire, faisant coïncider société aristocratique et parole courtoise. Pourtant, bien des échanges demeurent dépendants d’une rhétorique propre au genre épique2 et présentent une rudesse qui s’accorde à l’âpreté du conflit engagé. Benoît de Sainte-Maure n’a guère commenté cette diversité de choix langagiers tantôt fort policés tantôt plus abrupts ; il a ainsi ouvert à ses successeurs la voie d’interprétations multiples.

Un siècle plus tard, les mises en prose3 en esquisseront une palette d’adaptations variées. Elles se rejoignent toutefois dans une attention renouvelée à l’égard du langage et dans une théorisation de son usage. Prose 1, composée vers 1280 à Corinthe pour un public d’...

Auteur

Université Paris Ouest Nanterre La Défense

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter