Version classiqueVersion mobile

Cultures courtoises en mouvement

 | 
Isabelle Arseneau
, 
Francis Gingras

Discours et contre-discours de la courtoisie

La rencontre différée dans le Guillaume de Dole : Bele Lienors

Anna Maria Babbi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La structure du Guillaume de Dole de Jean Renart est singulière et attachante et joue d’une harmonie d’éléments très cohérents, qui assument une fonction au sein de la narration. Dans son œuvre il n’est plus question de « conjointure » comme chez Chrétien, mais de ce raffinement du conte dans lequel l’auteur aime se complaire, et de l’organisation duquel il se sent pleinement conscient. Il respecte le canon de la tradition littéraire du Moyen Âge sise dans l’équilibre instable entre l’innovation et la tradition, entre l’inventio et l’imitatio. Le roman débute par une longue description de l’empereur Conrad et de sa vie. Dans la première partie de cette description, son portrait moral est retracé selon l’usage habituel ; dans la seconde partie, la chronique minutieuse de l’insouciance dans laquelle il passe ses journées est amplifiée d’une touche à la fois légère et ironique, selon des procédés qui marquent une nouvelle manière de raconter la société courtoise. (Le texte occupe les v...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search