Version classiqueVersion mobile

Comment tuer Shakespeare

 | 
Normand Chaurette

I. Les amants

Une traduction d’Othello

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mille neuf cent quatre-vingt-huit. Un auteur qui se démarque avec quelques-uns de sa génération a écrit une pièce dont la création a lieu dans un petit théâtre, autrefois une synagogue. La pièce relate une commission d’enquête où des personnages scientifiques s’expriment au sujet d’un ingénieur qui s’est noyé ou suicidé.

Mille neuf cent quatre-vingt-huit, c’est aussi l’année où cet auteur fait l’acquisition de son premier ordinateur. En fait ce n’est pas lui qui l’a acheté, c’est son copain. Lequel lui a emprunté l’argent, deux mille dollars, censément pour le payer. Mais ni le vendeur ni le spécialiste venu configurer l’appareil n’ont reçu l’argent. Encore une fois il doit payer deux mille dollars.

Il a payé deux fois le prix d’un ordinateur qui ne lui appartient toujours pas, puisque le disque dur est déjà formaté au nom du copain. Outre le copain qui est toujours ivre dans la chambre, il vit avec son chien, un grand danois tout noir, et encore tout jeune, qu’il a appelé Iago.

Iago a...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search