Version classiqueVersion mobile

Tu seras journaliste

 | 
Germaine Guèvremont

Un sauvage ne rit pas

Qui aurait prédit à Germaine Guèvremont1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qui aurait prédit à Germaine Guèvremont au matin du vingt-six mars 1926 que le jour même, à Sorel où elle se croyait en exil, elle deviendrait correspondante régionale d’un grand journal anglais de Montréal – The Gazette – et que quarante ans plus tard, boursière du Conseil des Arts du Canada, des Affaires culturelles de Québec, elle écrirait ses souvenirs d’enfance, ses mémoires d’écrivain et de journaliste, deux scénarios dont un pour Europe no 1 dans la série Présences2, un téléthéâtre, une comédie musicale et qu’elle aurait l’honneur de présider le Grand Prix littéraire de la Ville de Montréal, elle eut pu lui rire au nez. Mais elle n’en avait pas le cœur. La mort récente d’une enfant, l’encouragement de son mari à s’évader de sa peine, et la ferme conviction que rien ne se passait à Sorel, seuls l’incitèrent à signer un contrat.

Une heure plus tard, l’église de Notre-Dame de Sorel flambait. Sans préparation, sans expérience, Germaine Guèvremont entra de plain-pied dans le journa...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search