Version classiqueVersion mobile

Tu seras journaliste

 | 
Germaine Guèvremont

Un sauvage ne rit pas

Un sauvage ne rit pas1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Heureusement, on n’a jamais su la vérité ! Pourquoi la sage Mélusine2 avaitelle giflé un homme et pourquoi le flegmatique William Kenneth Boswell, des Boswell de Boswelltown, rédacteur en chef du News, avait-il pleuré à un banquet qui réunissait le Tout-Montréal, dignitaires de l’Église, ministre d’État, gens de lettres, grands bourgeois et princes de la finance ? Heureusement, on ne l’a jamais su !

D’une autre, c’eût peut-être été concevable, mais de Mélusine, journaliste avertie, pondérée, surnommée Sa Sagesse Mélusine dont le Courrier portait aux quatre vents de la province des conseils d’une psychologie et d’une justesse à contenter les plus difficiles, personne ne l’aurait cru. Quant à Billie Boswell, mieux connu des habitués du Press Club3 sous le nom de Poker Face Boswell, aussi impénétrable à l’annonce d’un cataclysme que d’un chien écrasé, on eût sûrement ri de lui, à grands éclats de rire, de savoir qu’il avait ainsi pleuré4.

À deux ou trois reprises, ses voisins avaient bie...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search