Version classiqueVersion mobile

Tu seras journaliste

 | 
Germaine Guèvremont

Tu seras journaliste

Chapitre XVIII171

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Rien qu’une petite maison de bois qui flambe », mais deux enfants y ont péri172.

Cependant, Caroline ne le sut que plusieurs jours plus tard – après des jours de maladie durant lesquels son esprit battait la campagne sans répit. La dixième journée, la fièvre l’abandonna, mais elle demeura sans énergie et faible comme un tout petit enfant. Tout de même, c’était bon de n’avoir pas à commander à ses pensées et de laisser sa tête vide ballotter au gré de rêves flous qui s’effilochaient comme des brouillards. Inerte pendant des heures, elle demeurait blottie au creux chaud du lit, occupée uniquement à suivre des yeux les fines arabesques que le soleil gravait dans les vitres173 ou encore, par une éclaircie, le jeu de la fumée qu’un vent de nord-est couchait au ras des toits. Rien n’importait. L’instinct de survivre abolissait tout : le journal, le temps, le jour, l’heure même. Il n’y avait dans la chambre qu’un corps qui livre son combat.

Un matin, elle s’éveilla, changée. Pour la premiè...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search