Version classiqueVersion mobile

Tu seras journaliste

 | 
Germaine Guèvremont

Tu seras journaliste

Chapitre XIV140

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Caroline ne put se repaître longtemps de sa joie nouvelle : Salvator revenait en trombe d’une course à l’autre bout de la ville avec sûrement un cataclysme à lui annoncer.

Rien n’enchantait davantage Salvator que de rapporter une nouvelle au journal141 ; il y voyait incurablement le point de départ d’une aventure merveilleuse. À ses yeux, l’Anse-à-Pécot n’était qu’un insignifiant grain de sable dans le vaste champ du monde et La Voix des Érables, une feuille surannée, dont le bruissement s’entendait à peine. Il l’aurait volontiers transformée, à la mode des journaux américains, en quelque épais tabloïd où des images hardies remplacent les faits écrits. Quant à son stage dans la petite ville, il le considérait comme une faveur dont il gratifiait les Pécotins ; c’était à eux d’en profiter, car avant longtemps il s’en irait bien loin. Le but de son grand voyage variait selon ses lectures ou les séances de cinéma de la salle paroissiale142. Parfois, il irait au Texas. En avion, naturelle...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search