Version classiqueVersion mobile

Tu seras journaliste

 | 
Germaine Guèvremont

Tu seras journaliste

Chapitre I2

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un coin du ciel plombé… des hardes tristes encore chargées d’une eau grisâtre, incapables de s’essorer et qui attendent, pendues aux cordes à linge, l’espoir d’un souffle : c’était tout ce que Caroline Lalande3 pouvait voir, à travers l’entrelacs de fils, par la fenêtre de sa chambre donnant sur une cour, au bout de l’impasse.

Caroline évoqua les belles cordées de linge bleuté qui claquent comme voiles au vent, au bord de l’eau, dans la campagne qu’elle avait désertée et le dégoût de sa vie actuelle grandit d’instant en instant.

Ancienne institutrice, elle s’était cru marquée du signe de la gloire, du fait que l’inspecteur l’avait complimentée à deux reprises sur la rédaction d’adresses enguirlandées de fioritures.

Et où mieux qu’à la ville pourrait-elle pénétrer au cénacle de la culture ?

Elle gagna donc Montréal4, la ville mirageuse où habitaient ceux qu’elle croyait des dieux, tels que son esprit romanesque et naïf les imaginait, dieux-auteurs que l’Art conviait à certaines heures à ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search