Version classiqueVersion mobile

Parti pris littéraire

 | 
Lise Gauvin

Chapitre 4. Parti pris parallèle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Nous découvrions, au début des armées 60, que notre littérature « disait » quelque chose, et ce quelque chose avait trait au vécu individuel et collectif. Elle n’était pas expérience du langage, mais langage du vécu. »
André Brochu
(« La critique en question », Voix et images du pays, VI, p. 134).

Isoler l’aspect critique de l’ensemble des articles publiés dans Parti pris paraît à première vue aventureux sinon téméraire. Car si l’on y regarde de près, tout texte de cette revue peut être appelé critique dans la mesure où le regard porté sur la société québécoise se distingue de la pure complaisance. Mais la pensée démystificatrice qui donne au groupe sa cohésion s’exerce dans des directions si variées que nous ne pourrions ici en faire état sans la trahir ou la simplifier. Aussi une fois de plus notre propos sera-t-il d’abord littéraire. Au moment où les écrivains ne cherchent plus avant tout à se faire valoir face à la métropole française, les critiques tournent leur regard vers la «...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search