Version classiqueVersion mobile

À contre-langue et à courre d’idées

 | 
Richard Patry

II. Le discours polémique

Chapitre 12. De l’errance urbaine à la liberté existentielle: le parcours de Mithridate dans l’œuvre de Jacques Ferron1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On se guérit de mourir par des résidus de vie qui restent vivaces et bénéfiques, comme des remèdes que l’âge aurait peu à peu préparés.
« Les salicaires »

Rapportée par des travaux d’historiens bien documentés, mais peu nombreux et surtout peu accessibles, et immortalisée dans la fiction par la tragédie de Racine, la mémoire de Mithridate VI Eupator, dit le Grand (132-63 av. J.-C.) a traversé les âges dans une perpétuelle oscillation entre l’histoire et la légende2.

Jeune homme, il vouait une ferveur égale à la chasse et aux lettres3. Insatisfait des dispositions testamentaires de son père, Mithridate V, il écarta sa mère Laodice et son frère Chrestos pour prendre les commandes du royaume du Pont. L’exercice du pouvoir révéla un politique habile et surtout un chef militaire impitoyable aux visées expansionnistes sans limites. Tout au long de son règne, Mithridate mena des guerres de conquête dans lesquelles il imposa sa suzeraineté, en outre aux Grecs du Bosphore cimmérien ainsi qu’à u...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search