Version classiqueVersion mobile

À contre-langue et à courre d’idées

 | 
Richard Patry

II. Le discours polémique

Chapitre 9. Un triptyque du faux-semblant dans l’univers polémique ferronien1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mais gardez-vous de penser que l’histoire est faite, car il faut la refaire sans cesse.
Escarmouches, vol. 1

Dans ce chapitre, il sera question d’un texte de Jacques Ferron qui confirme et illustre à merveille la réputation de polémiste redoutable qui précédait les écrits non fictionnels de cet auteur. Il s’agit du texte intitulé « Anne de Melun »2. On y retrouve principalement le personnage du titre comme figure dominante, le roman Till Ulenspiegel de Charles de Coster comme élément de mise en contexte historique, Louis Veuillot et sœur Marie Morin comme références biographiques principales, Jérôme Le Royer de La Dauversière comme tête de turc, et Pierre Elliott Trudeau (flanqué de Claude Ryan) comme cible polémique.

Quelle forme prend donc l’argumentation ferronienne à partir de l’assemblage discursif de ces différents parcours biographiques étalés sur presque cinq siècles d’histoire ?

C’est à la recherche de celle-ci que nous nous appliquerons dès maintenant. Pour en poser les termes...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search