Version classiqueVersion mobile

Fabrications

 | 
Louis Hamelin

Rue Bachand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début d’octobre de l’année 1970, quelqu’un, à Montréal, reçut une carte postale d’un des frères Rose. Postée à Dallas, Texas, la carte montrait Dealey Plaza, où quelque sept ans auparavant, le président Kennedy était tombé sous les tirs de son (ou ses) assassin(s). De la rue Armstrong, où ces mêmes frères Rose, aidés de quelques amis, séquestreraient, puis « exécuteraient » le ministre Pierre Laporte, personne n’a jamais songé à faire un lieu touristique. Plutôt le contraire : au début de 1971, par arrêté municipal, on changea le nom de la rue pour Bachand, qui était le patronyme, semble-t-il, d’un cultivateur du coin, comme aussi, par une étonnante coïncidence, celui d’un felquiste appelé à tomber quelques semaines plus tard sous les balles d’agents non identifiés à Paris.

Quelqu’un qui recevrait aujourd’hui une carte postale de la rue Bachand aurait sous les yeux un paysage plutôt tristounet : un petit moignon de banlieue de seconde zone, où les cottages d’été convertis en bunga...

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search