Version classiqueVersion mobile

Le campus

 | 
Christina Cameron
, 
Claudine Déom
, 
Nicole Valois

CIRCUIT B – Le secteur des sciences humaines et sociales • The social sciences and humanities sector

20. L’édifice 5255, avenue Decelles de HEC Montréal

Roland Dumais, 1970

HEC Montréal 5255 avenue Decelles building

Texte intégral

L’édifice 5255, avenue Decelles de HEC Montréal

1Ce bâtiment présente une façade principale bien en vue depuis l’avenue Decelles à la limite ouest du campus. Comme plusieurs autres constructions du campus principal telles que le pavillon Thérèse-Casgrain et le garage Louis-Colin, ce bâtiment témoigne de la popularité de l’architecture de style brutaliste au Québec à partir des années 1960. Ce courant se caractérise par l’emploi du béton laissé à l’état brut, c’est-à-dire sans parement et sans coloration. Il se reconnaît également à ces volumes imposants. Le Grand Théâtre à Québec (Victor Prus, 1971), ou l’édifice de la Place Bonaventure à Montréal (Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold, Sise, 1964-1967) en sont des exemples connus.

2L’édifice sis au 5255, avenue Decelles constitue le second bâtiment de HEC Montréal. Autrefois situé aux abords du square Viger dans le Quartier latin, cette institution, fondée en 1907 par la Chambre de commerce de Montréal, migre au campus principal de l’Université de Montréal, marquant ainsi pour la première fois par une proximité géographique son affiliation avec l’Université de Montréal, une association qui perdure encore de nos jours.

3L’aménagement de la façade avant est composé d’un parterre gazonné et d’arbres matures, dont certains remontent à la construction de l’édifice. Ce massif végétal, de pair avec les étages en porte-à-faux du bâtiment, créent une zone tampon entre l’Université et l’animation de la rue. L’aménagement de la façade de l’avenue Decelles met en valeur ce bâtiment, qui est d’ailleurs le seul dans ce secteur du campus à être aussi présent sur une voie urbaine. La façade arrière, accessible depuis la rue Jean-Brillant, comprend des aires de repos avec des tables et des bancs ainsi que des stationnements.

*

4 The principal façade of this building is very present on avenue Decelles at the western boundary of the campus. Like other buildings on the main campus – the Thérèse-Casgrain pavilion and the Louis-Colin garage, for example – the architecture bears witness to the popularity of Brutalism in Quebec during the 1960s, characterized by the use of exposed and unadorned concrete and starkly massive volumes. The Grand Theatre in Quebec (Victor Prus, 1971) and Place Bonaventure in Montreal (Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold and Sise, 1964-1967) are well-known examples.

5 The building at 5255, avenue Decelles constitutes the second home for the École des hautes études commerciales. Previously located to the north of Square Viger in the Latin Quarter, l’École (founded in 1907 by Montreal’s Chamber of Commerce) moved to the Université de Montréal’s main campus in 1970. This move reinforced – for the first time – the institution’s affiliation with the University by virtue of its proximity to the main campus, an affiliation that endures to the present day.

6 The street side landscape of the pavilion consists of a grassy public space with mature trees, some dating back to the building’s construction. This mass of vegetation, along with the cantilevered volumes of the building, creates a buffer between the building and the street. The landscape design on avenue Decelles also serves to enhance the architecture of the building, whose street presence is unique in this sector of the campus. The rear façade – accessible from rue Jean-Brillant – includes areas with tables and benches as well as parking.

Table des illustrations

Légende L’édifice 5255, avenue Decelles de HEC Montréal
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6945/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 380k

© Presses de l’Université de Montréal, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search