Version classiqueVersion mobile

Le campus

 | 
Christina Cameron
, 
Claudine Déom
, 
Nicole Valois

CIRCUIT B – Le secteur des sciences humaines et sociales • The social sciences and humanities sector

14. Le garage Louis-Colin

Ouellet Reeves et Alain, 1969

The Louis-Colin garage

Texte intégral

14. Le garage Louis-Colin
15. Le pavillon Lionel-Groulx
16. Le pavillon 3200, rue Jean-Brillant
17. Le pavillon Maximilien-Caron
18. La place de la Laurentienne
19. Le pavillon Samuel-Bronfman
20. HEC Montréal-5255, avenue Decelles
21. Le pavillon 3744, rue Jean-Brillant

Le garage Louis-Colin

1Le garage Louis-Colin est entièrement construit en béton et compte 1290 places de stationnement réparties sur quatre étages, de même qu’un circuit piétonnier qui le relie aux pavillons Lionel-Groulx, Samuel-Bronfman et Claire-McNicoll. Le garage a obtenu la Médaille Massey en 1970 (aujourd’hui la Médaille du Gouverneur général en architecture). Il s’agit du second bâtiment du campus à mériter ce prix (après le pavillon Thérèse-Casgrain en 1967). Le garage se distingue de l’ensemble des édifices du campus. Son expression architecturale est originale, par la conception des places de stationnement en porte-à-faux et par son intégration au flanc rocheux du mont Royal, qui sert de paroi arrière. L’utilisation du béton, laissé à l’état brut et travaillé en motifs de bandes verticales, est tout à fait typique de l’architecture associée au courant brutaliste.

2Le garage Louis-Colin incarne la volonté de l’Université de faciliter sa fréquentation, plus particulièrement pour une clientèle étudiante éloignée qui doit se déplacer en voiture. Il symbolise également l’essor de l’automobile comme moyen de transport privilégié en Amérique du Nord à partir des années 1960.

3Un toit-terrasse, accessible à partir du chemin de la Tour, fait partie du projet d’origine. L’aménagement propose une surface avec une pelouse, une partie asphaltée et des tables. Certains hivers, une patinoire y est aménagée pour les membres de la communauté universitaire. Aujourd’hui, le toit-terrasse est un lieu de contemplation, de rassemblement et de pique-nique. Il est un des exemples les plus marquants des réalisations de Jean-Claude La Haye sur le campus. La double vocation des bouches de ventilation, à la fois bancs et évacuateurs d’air, la position du stationnement en contrebas pour dégager la vue panoramique sur la ville et le design utilisant des formes géométriques pures illustrent la qualité de la composition et le souci de l’architecte de produire une expérience visuelle de qualité.

*

4 Built entirely of concrete, the garage provides 1290 parking places over four floors, as well as a pedestrian network linking the Lionel-Groulx, Samuel-Bronfman and Claire-McNicoll buildings. The garage was awarded the Massey Medal in 1970 (now the Governor General’s Medal in Architecture) – the second building on campus to be recognized after the Thérèse-Casgrain pavilion in 1967.

5 The garage is distinct from all other construction on the campus. Its architectural expression is decidedly original, particularly given that buildings of this type are rarely designed with much creativity. The cantilevered parking structure uses the rocky flank of the mountain as its southern wall. The use of concrete, exposed and vertically ribbed, is typical of the Brutalist movement. The garage is a testament to the University’s desire to facilitate easier access – given its location on the side of a hill – particularly for students travelling from further away by car. It equally symbolizes the rise of the automobile as the favoured means of transport in North America in the 1960s.

6 A rooftop terrace, accessible from the chemin de la Tour, is part of the original project. The design provided for a lawn, an asphalted section and tables. On occasion, a skating rink has been set up on this surface for the use of the University community. To this day, the area serves as a place for contemplation, for gatherings and for picnics. The rooftop terrace is one of the most striking examples of Jean-Claude La Haye’s work on the campus. The use of the ventilation hoods as both benches and means of evacuating air, the low positioning of the garage to allow for panoramic views of the city, and a design that uses pure geometric forms, demonstrate the quality of the architect’s composition and care for creating an appealing visual experience.

Le garage Louis-Colin

Table des illustrations

Légende 14. Le garage Louis-Colin15. Le pavillon Lionel-Groulx16. Le pavillon 3200, rue Jean-Brillant17. Le pavillon Maximilien-Caron18. La place de la Laurentienne19. Le pavillon Samuel-Bronfman20. HEC Montréal-5255, avenue Decelles21. Le pavillon 3744, rue Jean-Brillant
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6942/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 144k
Légende Le garage Louis-Colin
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6942/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 305k
Légende Le garage Louis-Colin
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6942/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 437k

© Presses de l’Université de Montréal, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search