Version classiqueVersion mobile

Le campus

 | 
Christina Cameron
, 
Claudine Déom
, 
Nicole Valois

Préfaces

Pierre Simonet et Giovanni De Paoli

Texte intégral

1Fruit des aspirations de francophones en terre d’Amérique, l’Université de Montréal a su, par son implantation sur le mont Royal et son expansion au fil du temps, apporter à la société québécoise un ancrage identitaire dans le domaine du savoir.

2Il est peu probable que, le 6 juin 1943, en prenant possession de l’édifice conçu par Ernest Cormier sur le flanc nord de la montagne, les membres de la communauté universitaire de l’époque aient pensé qu’un jour le campus serait saturé. Pourtant, près de 65 ans plus tard, ce constat s’impose : en dépit de plusieurs phases de construction additionnelles, l’essor continu de l’Université a induit des besoins d’espace qui, maintenant, s’avèrent incompatibles avec l’intégrité du patrimoine paysager du mont Royal.

3Pour faire face à cette situation, l’Université de Montréal a conçu un nouveau plan directeur pour la planification de ses espaces afin de redéployer ses activités, au cours des prochaines décennies, sur les deux sites dont elle est propriétaire. Si le site Outremont accueillera de nouveaux pavillons, le site de la montagne verra la consolidation du cœur historique de l’Université. Cette dernière démarche reposera, certes, sur la rénovation des bâtiments existants et sur leur adaptation aux besoins des utilisateurs mais, surtout, elle s’inscrira dans une perspective de mise en valeur du patrimoine bâti et paysager du campus actuel.

4La valeur patrimoniale des éléments du campus de la montagne a été étudiée, avec l’appui du vice-rectorat – Planification, en lien avec l’élaboration du plan directeur des espaces, par les professeures Christina Cameron, Claudine Déom et Nicole Valois, dans le cadre des travaux de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti de la Faculté de l’aménagement. Je me dois de saluer l’originalité, la qualité et l’utilité du travail réalisé par ces trois collègues. Je les remercie aussi d’avoir bien voulu partager leurs résultats sous la forme pratique et originale d’un guide présentant différents circuits pour découvrir les édifices et les aménagements paysagers du campus.

5Tous ceux qui, comme moi, sont profondément attachés à notre université prendront plaisir à parcourir le campus, guide en main. Ils découvriront toute la richesse de l’architecture, des aménagements paysagers et des points de vue qui constituent notre environnement quotidien. Cette lecture « patrimoniale » du campus les confortera dans leur fierté d’appartenir à cette grande université. Et, bien sûr, ils recommanderont ce guide à tout nouvel arrivant à l’Université de Montréal.

6Bonne découverte!

7Fruit of the aspirations of Francophones in North America, the Université de Montréal, – through its establishment on Mount Royal and its expansion over time – has anchored itself in the world of academia, providing a touchstone for Quebec identity in the domain of knowledge.

8However, it is unlikely that, on June 6, 1943, when taking possession of the building conceived by Ernest Cormier on the north flank of the mountain, members of the University community would have thought that one day the campus would be full. Nevertheless, nearly 65 years later, this is the situation: in spite of several phases of additional construction, the continual growth of the University has brought about space requirements that are incompatible with the maintenance of the integrity of the Mount Royal landscape

9To handle this situation, the Université de Montréal developed a new master plan for its space requirements, redistributing its activities over the next decades on the two sites it owns. While the Outremont site will receive new pavilions, the site on the mountain will see the consolidation of the historic core of the University. This latter step will be based on the renewal of the existing buildings, adapting them to the needs of their users, and will be carried out with a careful eye to the enhancement of the architectural and landscape heritage of the existing campus.

10With the support of the Vice-rectorat of planning, the heritage values of elements of the Mount Royal campus have been studied alongside the development of the master plan by Professors Christina Cameron, Claudine Déom and Nicole Valois, under the auspices of the Canada Research Chair on Built Heritage of the Faculté de l’aménagement.

11I would like to pay tribute to the great quality, originality and functionality of the work of these three colleagues, and thank them for their willingness to compile their research into the practical and original form of a campus guide, created to facilitate the discovery of the buildings and landscape settings of the campus.

12All those who, like me, are deeply attached to our University will take pleasure in roaming about the campus, guide in hand. Through it, they will discover all the richness of the architecture, the landscape settings and the viewpoints that constitute our everyday environment. This “heritage” reading of the campus will strengthen their pride in belonging to this great University. Indeed, this guide is to be recommended to every new arrival at the Université de Montréal.

13Enjoy your discoveries !

14Implantée dans ce lieu emblématique qu’est le mont Royal et entourée d’un environnement naturel qui contribue à son caractère unique, l’Université de Montréal trône fièrement dans notre ville avec son repère visuel qu’est la tour du pavillon Roger-Gaudry. Mais, outre la magnificence du lieu, se cachent des richesses insoupçonnées qui nous sont révélées par ce guide.

15La qualité du développement du campus et son impact tant sur la vie communautaire et sociale du quartier environnant que sur la vie universitaire est le fruit d’une intervention orchestrée. L’histoire du développement du campus révèle une planification réfléchie et une collaboration étroite entre des créateurs des diverses disciplines de l’aménagement. En effet, l’association des disciplines s’est opérée grâce à un plan d’aménagement mis en place depuis l’intervention d’Ernest Cormier. Ainsi, le campus nous offre une qualité architecturale, paysagère et de développement urbain exemplaire.

16L’aménagement d’un lieu requiert la capacité de prendre en compte la diversité et la complexité des enjeux impliqués. C’est grâce à l’interaction entre les disciplines qu’on peut avoir une juste compréhension de la complexe élaboration de notre environnement naturel et bâti. C’est dans cet esprit qu’a été créée la Faculté de l’aménagement en 1968, sous l’impulsion d’un doyen qui, en rassemblant les disciplines de l’espace dans un même lieu, favorisait une pluralité de points de vue sur l’aménagement, parce que l’environnement humain lie intimement le paysage au bâtiment, à l’espace intérieur et à l’objet.

17C’est dans ce même élan d’ouverture qu’a été entreprise l’étude sur les valeurs patrimoniales du campus de l’Université de Montréal par une équipe multidisciplinaire composée de trois professeures de la Faculté de l’aménagement, Christina Cameron, Claudine Déom et Nicole Valois. La pertinence et la valeur de leur analyse nous invitent à voir notre campus autrement, à l’apprécier en tant que microcosme de forces créatives issues de la convergence des diverses disciplines de l’aménagement qui, au fil du temps, y ont laissé leurs empreintes.

18Ce guide nous révèle la richesse d’un patrimoine dont la pérennité est notre responsabilité. Il amène notre regard sur la nécessité de planifier et de gérer le développement futur du campus dans le respect des valeurs de responsabilité sociale et environnementale. Les spécialistes de l’aménagement interviendront demain comme ils l’ont fait hier avec un dialogue interdisciplinaire constructif et durable sur des façons de faire ingénieuses et innovatrices, respectueuses d’un développement responsable.

19C’est avec fierté que je vous invite à lire ce guide et à découvrir notre campus.

20Nestled in the iconic setting of Mount Royal, surrounded by a unique natural environment that contributes to its character, the Université de Montréal presents itself proudly to our city through its visual landmark – the tower of the Roger-Gaudry pavilion. But hidden beneath the magnificent surface of the campus lies a myriad of treasures, which this guide aims to reveal.

21The quality of the campus development, as well as its impact on the social life of the neighbouring community and the University itself, are the results of an orchestrated intervention. The history of the campus development bears witness to the thoughtful and close collaboration of its creators, hailing from the diverse disciplines of planning and design. In fact, this interdisciplinary spirit has been evident from the first management plan put in place by Ernest Cormier. As a result, the campus boasts an exemplary quality of architecture, landscape and urban development.

22The planning of a site requires the ability to take into account the diversity and complexity of the issues involved. Through interdisciplinary discussion, one may garner a more thorough understanding of the complexity of our natural and constructed environments. It is in this spirit that our faculty was created in 1968, under the impetus of a dean who – by placing disciplines related to design and planning together – encouraged a multitude of perspectives on planning, with the belief that the human environment intimately links landscapes, buildings, interior space and objects.

23It is in this same spirit that the study on heritage values of the campus of the Université de Montréal has been undertaken by an interdisciplinary team composed of three professors from the Faculté de l’aménagement: Christina Cameron, Claudine Déom and Nicole Valois. The relevance and value of their analysis are an invitation to see our campus differently, to appreciate it as a microcosm of the creative forces stemming from the convergence of the diverse disciplines of territorial planning which, over the years, have left their mark on the campus.

24This guide reveals a rich heritage which it is our responsibility to preserve and sustain. It draws our attention to the need to plan and manage future campus development in ways that respect social and environmental duties. Specialists in territorial planning will intervene tomorrow just as they did yesterday – through constructive and sustainable interdisciplinary dialogue – in order to achieve responsible development through creative, innovative and respectful approaches.

25It is with great pride that I invite you to read this guide and discover our campus.

Auteurs

Vice-provost et vice-recteur – Planification

Doyen, Faculté de l’aménagement

© Presses de l’Université de Montréal, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search