Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aménagement du paysage urbain

 | 
Nicole Valois

Sélection de travaux

2005. Boulevard Saint-Laurent, arrondissement du Plateau–Mont-Royal

Texte intégral

ENSEIGNANTS
Professeurs :
Peter Jacobs et Nicole Valois.
CFP :
Jean-Philippe André et Micheline Clouard.
ÉTUDIANTS
Cheryl Arsenault, Élodie Berzunces, Andrea Elisabeth Brandl, Jason Brito, Catherine Caya, Marie-Laurence Chureau, Judith Côté, Marie-Ève Coulombe, Julie Dumont-Paquet, Karine Durocher, Pierre-Luc Frigon, Louis Alexandre Gagnon, Anick Jobin, Marc Meloche, François Méthot-Borduas, Bouchra Mrabeti, Guillaume Perreault, Louis-Charles Pilon, Camille Piot, Mathieu Robichaud, Vivianne Sauvageau, Laurent Senior, Mathieu Simoneau, Pauline Szwed, Mark Talarico, Véronique Wolfe.

1L'atelier de 2005 porte sur un tronçon du boulevard Saint-Laurent entre les avenues du Mont-Royal et Van Horne. Artère majeure de Montréal, le boulevard est à la fois une voie de transit, un secteur commercial important et un lieu de vie autour duquel plusieurs communautés culturelles se sont installées au fil du temps. Autrefois vécu comme une division entre les secteurs francophones et anglophones de la ville, le boulevard Saint-Laurent est aujourd'hui une zone de convergence culturelle. Cependant, la déstructuration du cadre architectural, la pauvreté des aménagements et l'importance des infrastructures véhiculaires et ferroviaires à proximité de Van Horne ont contribué à dévaluer ce milieu.

2Les étudiants sont appelés à redessiner l'espace public de l'ensemble du boulevard, ainsi qu'à proposer l'aménagement et l'usage d'un des terrains vacants de leur choix situé aux abords dudit espace. Un des objectifs consistait à prendre en compte les avantages et contraintes des saisons en tenant compte des enjeux sur la signification du lieu, des aspects socioéconomiques et de la sécurité.

VAS-Y, FAIS-LE POUR TOI !

Marc Meloche
Louis-Charles Pilon

Plan directeur
Les intersections du boulevard Saint-Laurent, entre les rues Bernard et Jean-Talon, sont aménagées afin de devenir des leviers de revitalisation économique. Elles hébergeront des commerces de proximité (boutique des Pins comme dans la Petite Italie). Le rythme donné par le marquage des intersections vient inscrire ces espaces dans le chapelet d’espaces publics bordant le boulevard Saint-Laurent, de son origine à la rue Jean-Talon.

3Le réaménagement proposé du boulevard Saint-Laurent, entre les rues Bernard et Jean-Talon, vise à dynamiser ce secteur hautement historique par la présence d’aires d’arrêts conviviaux, la plantation rythmée et le surfaçage des trottoirs. Le rythme donné par les plantations de trottoir et les plates-bandes plantées aux intersections, ainsi que le motif de pavage, s’inscrivent dans la continuité végétale des espaces publics bordant le boulevard Saint-Laurent depuis le Vieux-Montréal. Les trottoirs élargis aux intersections invitent les piétons à s’y arrêter et deviennent des endroits de rencontre par excellence pour les gens du quartier, en plus de rythmer le boulevard pour les automobilistes. Les espaces résiduels (les dents creuses) sont végétalisés dans le but d’intensifier les aires végétales du boulevard.

Dessin d’ambiance
Aux intersections, des élargissements de la surface réservée aux piétons sont construits de manière à être parallèles au boulevard Saint-Laurent. Ceci permet d’instaurer un rythme perceptible par les voitures, et par les piétons lorsqu’ils traversent à une intersection.

Secteur détaillé
Aux intersections et entre celles-ci, un mobilier urbain et de la végétation assurent un fil conducteur dans l’aménagement. L’utilisation des espaces résiduels est importante dans la requalification de l’espace. Ceux-ci peuvent devenir des stationnements de surface extensifs. Ils prennent alors l’apparence d’un pré fleuri, lequel est aménagé au gré des utilisateurs et de la nature. Les espaces vacants, qui sont inscrits dans le cadre bâti et fortement visibles, sont aménagés en pré ou en parc. Une grande latitude est laissée au public quant à l’usage des lieux.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6891/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 335k
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6891/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 26k
Légende Plan directeurLes intersections du boulevard Saint-Laurent, entre les rues Bernard et Jean-Talon, sont aménagées afin de devenir des leviers de revitalisation économique. Elles hébergeront des commerces de proximité (boutique des Pins comme dans la Petite Italie). Le rythme donné par le marquage des intersections vient inscrire ces espaces dans le chapelet d’espaces publics bordant le boulevard Saint-Laurent, de son origine à la rue Jean-Talon.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6891/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 388k
Légende Dessin d’ambianceAux intersections, des élargissements de la surface réservée aux piétons sont construits de manière à être parallèles au boulevard Saint-Laurent. Ceci permet d’instaurer un rythme perceptible par les voitures, et par les piétons lorsqu’ils traversent à une intersection.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6891/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 547k
Légende Secteur détailléAux intersections et entre celles-ci, un mobilier urbain et de la végétation assurent un fil conducteur dans l’aménagement. L’utilisation des espaces résiduels est importante dans la requalification de l’espace. Ceux-ci peuvent devenir des stationnements de surface extensifs. Ils prennent alors l’apparence d’un pré fleuri, lequel est aménagé au gré des utilisateurs et de la nature. Les espaces vacants, qui sont inscrits dans le cadre bâti et fortement visibles, sont aménagés en pré ou en parc. Une grande latitude est laissée au public quant à l’usage des lieux.
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6891/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 417k
Légende Coupe A-A’
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6891/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 202k
Légende Coupe B-B’
URL http://books.openedition.org/pum/docannexe/image/6891/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 221k

© Presses de l’Université de Montréal, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access