Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Kulturkritik et philosophie thérapeutique chez le jeune Nietzsche

 | 
Martine Béland

Partie III. Thérapie

Chapitre 10. Front pédagogique : l’éducation populaire et la formation philosophique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Que l’on se familiarise seulement avec la littérature pédagogique de ce temps […]. Notre philosophie doit ici commencer non pas par l’étonnement, mais par l’effroi.
Nietzsche, Sur l’avenir de nos établissements d’enseignement, ii

Après avoir abordé, dans La naissance de la tragédie, les domaines de la musique et de la philosophie, et avant d’attaquer celui de la langue et de l’écrit dans la première Considération inactuelle, Nietzsche poursuit sa critique culturelle en se tournant vers l’éducation. À la fin de sa lettre ouverte publiée en appui à La naissance de la tragédie dans la Norddeutsche allgemeine Zeitung du 23 juin 1872, Richard Wagner demandait : « Qu’en est-il de nos établissements d’enseignement1 ? » Cette question rappelle que le livre sur la tragédie publié en janvier 1872 et les cinq conférences Sur l’avenir de nos établissements d’enseignement (données à l’Université de Bâle de janvier à mars 1872) participent d’un même projet. Comme c’est le cas pour toutes les dimens...

© Presses de l’Université de Montréal, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540