Version classiqueVersion mobile

Sur le seuil du temps

 | 
Siegfried Kracauer

Essais sur la photographie

Note sur la photographie de portrait

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

« Anmerkung über Porträt-Photographie », « Une » du Frankfurter Zeitung, 1er février 1933 (détail)

A Berlin, une exposition de bonnes photos de portrait offre l’occasion de se livrer à une étude de principe sur les chances propres à l’art du portrait photographique1. Pourquoi bon nombre de portraits, et précisément ceux qu’on dit artistiques, sont-ils si aberrants ? Je pense à ces portraits qu’on voit fréquemment, encadrés sous verre, accrochés dans les entrées des ateliers photographiques. La tête d’un homme connu surgit d’un mystique fond sombre, ou bien une actrice en vogue doit prendre une attitude démoniaque. Si, selon l’idée des gens concernés, aucune vue normale ne rend suffisamment, on choisira d’en éterniser d’insolites. Le visage apparaît dans des perspectives hardies, censées exprimer quelque chose de signifiant, certaines parties du menton ou du front prennent une importance prépondérante que sans doute elles ne possèdent pas du tout dans l’usage quotidien...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search