Version classiqueVersion mobile

Pourquoi enseigner la musique ?

 | 
Claude Dauphin

Chapitre 8. Chronique de dix-neuf sonates pour piano de Beethoven

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’intempestif génie de Beethoven est l’astre incandescent d’où émanent les rayons qui illuminent tout un univers musical dans lequel ses sonates pour piano constituent une galaxie indépendante. Tout semble important chez Beethoven, et ce qui vaut pour ses trente-deux sonates pour piano s’applique tout aussi bien à ses cinq concertos pour piano et orchestre, à ses neuf symphonies, à ses dix-sept quatuors et à ses dix-huit sonates pour piano et violon. Les meilleurs analystes, de Romain Rolland à Maynard Solomon, ont exploré ces galaxies pour en dégager les correspondances que la musique de Beethoven pouvait entretenir avec sa psychologie, la philosophie de son temps et la spiritualité universelle. Tous ont conclu à l’irréductibilité de l’œuvre. D’aucuns pourraient voir dans ce jugement sur le caractère insondable de sa production une invitation à gloser jusqu’à l’immodération ; ce serait bien sûr pour ces auteurs renier la scrupuleuse exégèse imposée à leur travail et corroborée par ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search