Version classiqueVersion mobile

L'évaluation : concepts et méthodes

 | 
Astrid Brousselle
, 
François Champagne
, 
André-Pierre Contandriopoulos
, 
et al.

Troisième partie. Maximiser l'impact

11. Utiliser l’évaluation

François Champagne, André-Pierre Contandriopoulos et Anaïs Tanon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les années 1960 marquent le début de la réflexion des évaluateurs sur l’impact réel de leur travail sur les prises de décisions. En 1966, Carol Weiss publie « Utilization of evaluation: Toward comparative study ». Cet article ouvre la voie à un large ensemble de recherches, tant empiriques que théoriques, sur la nature, les causes, les déterminants et les conséquences de l’utilisation des évaluations (Alkin et al., 1979). Mais jusqu’au début des années 1980, l’expression « utilisation de l’évaluation » fait surtout référence à l’utilisation des « résultats » des évaluations (Weiss, 1998b). La plupart des évaluateurs partagent alors avec les concepteurs des politiques et les responsables des programmes une vision instrumentale de l’évaluation (Cronbach et al., 1980). On cherche à mettre en évidence les actions entreprises à court terme sur la base de résultats ou de rapports d’évaluation (Rich, 1977 ; Alkin et al., 1979). À la fin des années 1970, Michael Q. Patton soutient que la pe...

© Presses de l’Université de Montréal, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search